• Printemps 2020: Premières impressions

    En ces temps de confinement, tout le monde cherche à s'occuper, moi y compris, et ces semaines en dehors de la prépa me permettent notamment de reprendre ma carrière de weeb affirmée. Par conséquent, je peux m'adonner au plaisir hebdomadaire des animes de saisons.  Retour sur ce début de carrière de nos challengers du printemps...

    Petit sommaire, pour retrouver votre petit favori (l'article sera divisé en plusieurs parties car j'ai peur de trop vous assommer d'un coup):

    1. Fugou Keiji: Balance: UNLIMITED / The Millionaire Detective - Balance: UNLIMITED
    2. Tower of God
    3. BNA - Brand New Animal

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Week-end Dramanimique, 9ème édition

     Le Week-End dramanimique est un concept de Booksandramas. Le but étant de regarder le plus possible de fictions asiatique le temps d'un week-end, tout en échangeant avec les autres participants au challenge sur les réseaux sociaux avec le #WEdramanimique. J'avais participé à la 1ère édition, et j'ai décidé de participer à la 9ème (que voulez-vous, le confinement offre du temps...). La 9ème édition démarre le 27 mars à 18 heures, et se termine le lundi 30 à minuit. Vous pourrez suivre ma progression sur cet article, ainsi que sur mon twitter @yukiwikun.

    J'ai choisi de prendre le pallier de 6h de visionnage (on verra si j'arrive à aller au delà).

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Don't fake your smile tome 1

    Déjà connue par les amateurs du catalogue Soleil Manga, pour ses oeuvres My First Love, Secret Sweetheart et le plus notable Lovely Love Lie, c’est cette fois-ci chez Akata qu’Aoki Kotomi fait son retour avec Don’t Fake Your Smile. Série prévue en 9 tomes, elle est classifiée par l’éditeur “Romance”, “LGBT” & “Sexisme”, un nouveau titre se rangeant dans leur ligne éditoriale engagée, abordant des problèmes de société.

     

     

     

    Don't fake your smile tome 1

     

     

    résumé: Gaku était autrefois un garçon à problèmes, mais depuis sa rencontre avec la lumineuse Niji, il s’est assagi. Il vit désormais un quotidien de lycéen ordinaire, en compagnie de son meilleur ami, Hiyori. Gaku aime en secret Niji, devenue depuis vice-capitaine du club de judo. Mais aucun de ces trois-là n’était prêt à ce que la vie allait leur faire subir. Entre le coming out pudique de l’un, les méprises de l’autre, et surtout l’agression sexiste infligée à la dernière… Comment se construire à l’adolescence, entre douleur, secrets, culpabilité et faux-semblants ?

    Source: Akata

     

     

     

     

     

     

    Don't fake your smile tome 1

     

     

    "C'EST PAS UN MEC PAREIL QUI CHANGERA CELLE QUE JE SUIS!"

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'Atelier des Sorciers tome 1Nouveau petit bijou s’inscrivant dans la collection Seinen chez Pika édition, L’Atelier des Sorciers est la nouvelle série de Kamome Shirahama, auteure diplomée des Beaux-Arts de Tokyo, aux inspirations multiples. L’oeuvre s’inscrit dans les genres ‘’Fantastique’’ et ‘’Aventure’’. Le premier tome est paru chez nous en mars 2018. Un trailer est visible ici.


    L'Atelier des Sorciers tome 1Résumé: Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique

    Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !
    Source: Pika

     L'Atelier des Sorciers tome 1

     UN SORT NE SE LANCE PAS, IL SE DESSINE

    Dans son oeuvre ayant la magie pour thème central, Shirahama renouvelle ici, avec beaucoup d’élégance et de finesse, le genre, sans pour autant délaisser les puristes:  Rangez donc vos baguettes magiques en bois de chêne, et sortez plutôt vos encriers et vos plumes! 

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Semaine du Shôjo 2018

    2018 est l'année de la 6ème édition de la Semaine du Shôjo par Club-shôjo !Une mise à l’honneur du shôjo, du josei et du yaoi durant 7 jours, du 23 au 29 avril, au travers de multiples articles. Nouvelle année, où je participe au challenge interblogueur, le but étant simple : Répondre à une question, commune à tous les participants, la question 2018 étant

    Quel shôjo (yaoi ou josei) t’a le plus ému ? (événement interblogueur)

    Bien qu'à la lecture, j'ai immédiatement pensé à Fruits Basket, j'ai dû porter mon choix sur une autre œuvre, d'une part, car j'en avais déjà parlé dans la précédente édition de la Semaine du Shôjo (article à lire ici), et d'autre part... Essayons de nous renouveler un peu, j'ai la gâchette facile lorsque je peux parler de Fruits Basket !!

    Après mûre réflexion, passage en revue de ma bibliothèque plusieurs fois, et méditation devant mon temple dédié (que dis-je, à la gloire) à la romance pure, mon choix s'est porté sur une œuvre bien modeste & sans grande prétention mais qui aura su faire chavirer mon cœur tout mou.

     

    SEULE LA FLEUR SAIT 花のみぞ知る

     

    Semaine du Shôjo 2018Brève présentation, ''Seule la fleur sait'' est un yaoi en 3 tomes de Rihito Takarai, paru en 2010 au Japon, et en 2012 chez nous, s'inscrivant dans la collection Yaoi Blue de l'éditeur Taifu. L'âge conseillé est néanmoins de 14 ans et plus, une scène de sexe étant présente dans le dernier tome.

     

     

     

    Résumé : Misaki est un garçon délicat, assez renfermé sur lui même mais d'une pure beauté. Arikawa, en revanche, est un peu trop franc et naïf mais très intelligent. Ils se rencontrent un jour, par hasard, sur leur campus, lorsqu'Arikawa aide le maladroit Misaki. Pour ce dernier, leur rencontre va déjà bouleverser son existence. Mais c'est surtout celle d'Arikawa qui va changer, car sans le savoir, ses rêves pleins d'amour sont remplis du nom de Misaki et de cette fleur de verre, qu'il est sûr, d'avoir déjà vu quelque part. Et au fond de lui, il sait qu'il retrouvera bientôt cet inconnu, qui hante son coeur toutes les nuits. (Source : Nautiljon)

     

     

    Semaine du Shôjo 2018

     

    ''JE T'AIME, UN PEU, BEAUCOUP...''

    Lire la suite...


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires