• Manga

    Nombre d'articles dans la catégorie: 10.

    Manga

    Séries par ordre alphabétique;

    CHRONOCTIS EXPRESS tome 1
    CITRUS tome 1
    CLOSE TO HEAVEN tome 1
    COPERNICUS NO KOKYUU série complète
    DOUKYUSEI tome 1
    FRUITS BASKET série complète
    HANA NO BREATH tome 1
    PERFECT WORLD tome 1 ; tome 2 
    TO YOUR ETERNITY tome 1

     

    Nuage de genres tout média confondu: Action, Aventure, Comédie, Fantasy, Handicap, Jeu, PsychologiqueRomance, School-lifeScience-fiction, Société, Suspense

  • HeartyHearty est un one-shot yaoi de Yûko Yoshida (The Dream Land (Taifu 2017)), édité par la maison d'édition Taifu en 2017. Hearty est classé "Romance", "Tranche de vie", "Drame". Il est réservé à un public averti.

    Résumé éditeur: Le mensonge... C’est de cette façon qu’Honma, un jeune salaryman gay, se rapproche des personnes qui l’entourent. Ce moyen lui permet de faire face à n’importe quelle situation et d’enchaîner les histoires sans lendemain. Un jour, lors d’une réunion de groupe universitaire, il fait la rencontre d’un étudiant du nom d’Ikai. Attiré par celui-ci, Honma décide de mettre à profit ses talents de menteur pour se rapprocher du jeune homme et le mettre dans son lit. Cependant, sous ses airs timides et innocents, Ikai semble s’apercevoir de ses réelles intentions. Un mois... c’est le temps qu’il laisse à Honma pour montrer que ses sentiments sont sincères. Notre salaryman se laissera-t-il prendre à son propre jeu ?

    Hearty

    "Quand on s'entend dire qu'on nous déteste, c'est humain d'avoir envie qu'on nous aime." - Honma

    Un pitch de départ déjà fort classique, mais qui pourrait se démarquer par le caractère atypique de ses personnages en tête d'affiche... Arriveront-ils à dépasser une recette de romance déjà vue et revue en y glissant des éléments novateurs ou en jouant avec les codes ?

    A la lecture, on déchante assez vite : Le développement de l'intrigue se fait de manière très linéaire, au travers de discutions, de situations, simplistes, sans aucun piquant. Un manque flagrant de dynamisme dû à un rythme plat, les événements sont sans réelle saveur en soit : Les répliques s'enchaînent de manière peu naturelle, mécanique, on observe de nombreuses maladresses à ce niveau, laissant une impression que l'on ''force'' les personnages à agir et tuant tout réalisme, s'il était présent à l'origine... Certains choix restent peu compréhensibles, notamment la décision motrice même du scénario, accepter de sortir avec un homme en sachant pertinemment qu'il ne dit pas la vérité: Leur relation est basée sur le mensonge, la couleur est annoncée dès le départ, donc... Pourquoi, en connaissance de cause, l'accepter ?

    Hearty

    Hearty met en lumière 2 personnages, et se concentrera uniquement sur eux le long du volume :
    D'un côté, nous avons Honma, qui apparaît d'emblée au public comme étant antipathique (quand il qualifie directement l'autre protagoniste de ''jouet'' par exemple)... Fin menteur et manipulateur, le lecteur suit ses agissements détachés et ses pensées pendant la majorité du volume... Mais difficile de s'attacher au personnage pour ces raisons, et de compatir ensuite, à ses motifs de tourmente.

    A l'opposé, on retrouve Ikai, un jeune homme taciturne, honnête et très tourmenté, nous offrant des débuts de réflexions sincèrement intéressants ; le garçon a un réel rapport à la sincérité, et c'est là même, le sujet de sa discorde avec Honma, au début du volume. Cependant, ce ne sont que des bribes de pensées, qui ne seront pas développées alors qu'elles auraient pu déboucher sur une ouverture philosophique par exemple, sur le rapport à la vérité et le devoir de sincérité... Ou encore, même sans aller aussi loin, simplement aller au delà d'une ébauche de sa manière de penser, laissant un arrière goût amer de personnage non terminé et encore brouillon

    Hearty

     

      " Mentir peut parfois partir d'une bonne intention. - Je déteste les gens comme toi." Deux rapports à la vérité distincts.

     

     La couverture m'a personnellement charmée par sa composition, le gros plan sur le visage d'Ikai, le reflet d'Honma dans son œil, la curiosité a rapidement pointé le bout de son nez. Néanmoins, si le graphisme d'Hearty est original, on observe une réelle disparité sur la qualité de ce dernier au fil des pages ; Le trait a une identité propre, mais il y a réellement un soucis au niveau du respect des proportions, avec des membres trop allongés, une tendance à rajeunir les visages... Il y a souvent des décors, permettant de situer l'action, mais on retrouve le même problème avec ces derniers qu'au niveau du scénario : Le tout est linéaire, et cela n'est pas en faveur de l'ajout de dynamisme.

    L'édition est de bonne facture, comme toujours chez Taifu, et le volume possède une première page en couleur.

     

    Au final, ce qui touchera de plein fouet Hearty, c'est cette volonté d'aller le plus loin possible dans la relation en un seul volume, au détriment de la construction de bons personnages ; l'oeuvre est superficielle et peu aboutie, et si on aurait pu avoir des personnages intéressants de part leurs idées et leurs rapport à la sincérité opposés, on peut se poser des questions quant à la pertinence de certains choix scénaristiques : Est-ce judicieux de vouloir construire une relation allant aussi loin que le choix de vivre ensemble, en ayant brûlé beaucoup d'étapes, dans un one-shot ? Les personnages étant présentés comme étant complexes, pourquoi ne pas avoir pris le temps de développer cette complexité ?

    Une petite déception pour Hearty, un one-shot qui avait de l'idée, notamment au niveau des personnages (chez qui on aurait pu développer la psychologie), mais qui en voulant avancer trop vite a perdu en profondeur. L'ensemble est superflu (le format n'aidant pas), et les dessins inégaux ne sauvent malheureusement pas l'oeuvre. Mais relativisons, la lecture n'était pas chaotique, le tome se lit rapidement, on a déjà pu lire bien pire dans le paysage yaoi, Hearty se fond juste dans la masse des one-shots lus une fois et oublié par la suite car, n'ayant pas su se démarquer et s'affirmer parmi ses pairs.

    Hearty

    En espérant vous retrouver dans l'espace commentaire.


    votre commentaire
  • Close to Heaven tome 1Close to Heaven, ou originellement ''Kyô no Kira-kun'', est une des nouveauté shôjo des éditions Pika. Le tome 1 est sorti chez nous en octobre 2017, la série est complété en 9 tomes depuis 2014 au Japon. Première œuvre de Rin Mikimoto publiée en France, elle est catégorisée ''Drame'', ''Romance'', ''School-life''.

     

    Close to Heaven tome 1Résumé éditeur :         Une année de bonheur avec toi

    365 jours, une année… c’est beaucoup et c’est peu à la fois. Bien que voisins, Ninon et Kira ne s'étaient jamais parlé. Ninon est une jeune lycéenne solitaire avec une perruche perchée sur son épaule alors que son voisin Kira est un garçon à l’air désabusé qui ne pense qu’à s’amuser. Tout semble les opposer mais quand Ninon découvre le cruel coup du sort qui frappe Kira, à qui il ne reste plus qu'une année à vivre, elle se sent investie d’une mission : partager avec lui des souvenirs inoubliables tant qu’il en est encore temps ! 

     

    Close to Heaven tome 1''Tu sais, dans ce monde, il y a sûrement plus de ''sources de joie'' que tu ne le crois.''

     

    Ce premier tome nous permet de faire connaissance avec les protagonistes de l'histoire, de part l'installation de leur relation ; Ainsi, on retrouve Kira, un adolescent ''rebelle'', jouant les troubles-fêtes et s'amusant avec les filles, et Ninon, une belle jeune fille exclue de sa classe (à cause de son oiseau sur l'épaule), en prise à des tourments. Tout du moins, c'est là, la première image que ces personnages nous renvoient, et celle que diffuse l'auteure.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Copernicus no KokyuuSi elle est aujourd’hui une auteure emblématique dans le domaine du Boy’s Love grâce à son œuvre Doukyusei, Asumiko Nakamura n’en était pas à son coup d’essai…

     

    Retour sur sa première série, Copernicus no Kokyuu.

     

    Copernicus no KokyuuSérie en 2 volumes et inédite en France, Copernicus no Kokyuu ou ‘’La Respiration de Copernicus’’ est prépublié pour la première fois en 2002 dans le magazine Manga Erotics F. Elle est classée ‘’Yaoi’’, ‘’Drame’’, ‘’Érotique’’, ‘’Psychologique’’, ‘’Mature’’ et s’adresse donc à un public averti.

     

    Paris, années 70. Ancien trapéziste, Bird’s Nest travaille en tant que clown, suite à la mort de son frère, au Cirque du Soir. Cependant, le cirque étant en difficulté, Monsieur Loyal force les artistes à se prostituer… 

    C’est dans ce contexte que Bird’s Nest fera la connaissance d’un diplomate japonais, Makoto Oonagi, qui révèlera assez rapidement sa personnalité oppressante… 

     

    Copernicus no KokyuuUn petit ovnis qui ne plaira pas à tout le monde. Mais je suis conquise.

     

    Ce qui est directement frappant et qui pourra faire fuir un public non habitué est le trait particulier d’Asumiko Nakamura, trait qui lui aura permis de se démarquer de ses comparses bien tôt. Un dessin fin, léger, parfois grossier, lourd de sens et parlant ; il se prête parfaitement à la dimension du cirque, transformant le corps même des artistes en œuvre d’art, insufflant une âme à chaque scène, intensifiant la dureté des actions mises en place. Ajoutons à cela un jeu de noir et blanc mené avec brio, contribuant à emmener le lecteur dans le monde fantastique du spectacle... ou dans une dimension onirique.

    Les personnages sont mis en scène sans grande délicatesse, ils nous sont montrés tels quels, sans artifice, qu’importe le supplice qu’ils endureront. Néanmoins, une beauté sans égale se dégagera d’eux, notamment par leur regard, criant, d’une puissance émotionnelle rare. L’expression ‘’Les yeux sont le miroir de l’âme’’ semble toute faite pour les divers artistes du Cirque du Soir.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Hana no Breath


    Lancée à l'occasion de Japan Expo 2017, Hana no breath est l'une des premières séries éditées par l'éditeur H2T. Série en 2 tomes (pour un total de 18 chapitres) créée par Caly, une auteure connue dans le milieu du fanzinat notamment pour sa série MaHo-Megumi (en autoédition), le manga est à découvrir sur Weekycomics, et il est sorti sous le format papier en juillet 2017. 

    Hana no Breath est classée Shôjo par l'éditeur, et est catégorisée ''Romance'' et ''Slice of life".

     

    Hana no Breath  Azami, 16 ans, ne comprend pas la passion de ses amies pour le Yuri et le Yaoi ... Pour elle, Le Grand Amour (comme dans les Shojo) ça n’arrive qu’entre une fille et un garçon ! Et particulièrement avec ce garçon, Gwen, avec qui elle rêve de sortir depuis le début de l’année ! Mignon, intelligent, sportif et un peu plus âgé qu'elle, il a tout du petit ami idéal.

    Mais comment réagira-t-elle quand elle découvrira que Gwen est en réalité une fille ?   

    Source : Magicaly

     Hana no Breath A titre indicatif, je suis une personne assez (euphémisme) Gay friendly / sympathisante LGBTQ+. C'est pour cela qu'à la lecture du synopsis, j’avais nombre d’attentes, imaginant un titre engagé, abordant la question du genre, des dialogues sur les troubles de l’identité, la transidentité, ou encore sur le travestissement … Autant le dire directement, j’ai très vite déchanté, l’œuvre ne présente rien d’aussi poussé. Mais est-ce que cela ne serait pas plus mal ? Malgré ma pointe de déception de ce côté-là (faute aux suppositions suite à la lecture du résumé), cette ''absence de développement'' sur cette voie a été palliée par quelque chose d'autant plus intéressant. Je vous en parle tout de suite.

    Tout d'abord, la mise en place de l’histoire se fait très rapidement (en une dizaine de pages), avant même que le lecteur ne puisse connaître réellement les protagonistes ; autant dire qu’on ne tergiverse pas et que nous allons droit au but (après tout, la série se clôture en 18 chapitres/2 tomes !) ; alors qu'Azami affirmait dans les premières pages que le véritable amour ne pouvait être qu'entre une fille et un garçon, avec son prince charmant notamment, la personne qu'elle aimait s'est révélé être, contre toute attente ... Une jeune fille. Quelle ne fut pas sa surprise ! Mais notre héroïne montrera bien au lecteur que l'amour n'a pas de sexe, qu'il va au-delà de la barrière des genres. Si en premier lieu, elle s'est sentie blessée, trahie, elle reviendra intelligemment sur sa décision : On tombe amoureux d'une personne, non pas d'un sexe, et ce n'est pas cette révélation qui pourra la faire reculer. Ses sentiments sont sincères et ont été forgés au fil du temps, il en faudra plus pour l'arrêter.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • To Your Eternity - Tome 1

    To Your Eternity est un manga de Yoshitoki Oima, paru en 2016 au Japon et en avril 2017 chez nous, via les éditions Pika. Série toujours en cours, aussi bien au pays du soleil levant que chez nous, le second tome est à paraître mi-juin...

    Il est classé ‘’Drame’’, ‘’Fantastique’’, ‘’Mystère’’.

    To Your Eternity - Tome 1


    “C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.”
    Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

    Source : Pika édition

     To Your Eternity - Tome 1On connaissait déjà la mangaka Yoshitoki Oima pour être l’auteure de A Silent Voice, manga paru chez les éditions Ki-oon sur la surdité (je vous invite à lire l’article d’Angel-Chronicles centré sur la série, en espérant que vous vous pencherez dessus!), une très belle oeuvre, agréable à suivre et assez bien gérée. Et sa nouvelle oeuvre n’a pour l’instant rien à lui envier! (Je ferai de mon mieux pour rester assez évasive, je tiens vraiment à ce que vous alliez vous faire votre propre idée dessus !).

    Lire la suite...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique