• Petit Bilan de l'année 2016

    Ah, 2016. L’année se termine, une nouvelle page se tourne, et on se dresse devant 2017 un grand sourire aux lèvres.

    Je vous souhaite à tous une très bonne année 2017.

    Première nouvelle année qu’on fête sur le blog, après quelques 3 petits mois d’existence que je ne regrette pas du tout ! Cette année aura été pour moi, synonyme de changement et d’initiative. Je n’étais jamais autant sortie de ma zone de confort, et je dois admettre que cela fait un bien fou. Une sorte de renaissance en soit (le mot est fort mais le cœur y est). En mai je rejoignais le Yatta-Fanzine (bisous à eux) au poste de Rédacteur Anime, en septembre j’entrais en filière scientifique au lycée, en octobre je créais le blog sur lequel vous vous trouvez en ce moment. Le temps passe vite l’air de rien.
    Je n'ai pas vraiment de statistiques ou de chiffres à donner (la perte de la liste de mes lectures et visionnages de l'année est assez problématique pour le coup haha), je tenais juste à vous remercier car en à peine 3 mois, nous avons passé la barre des 500 visiteurs et des 1000 pages vues sur le blog. Vous êtes également plus de 100 sur mon compte twitter, et je dois admettre que tout cela me fait sacrément plaisir. Donc, un grand merci.

    Passons ; bilan de l’année oblige, aujourd’hui je vous propose un retour sur ces œuvres qui auront fait mon année 2016 : Au programme, de l’animation, du jeu vidéo et tout le toutim.
    A noter que cet article est simplement un bilan, non pas une chronique, critique ou quoi que ce soit.
    Les œuvres citées font partie de celles que j’aurai commencé/terminé durant l’année 2016.

     __

    CES OEUVRES CARACTÉRISANT MON ANNÉE 2016

    Petit Bilan de l'année 2016

    VANITAS NO CARTE & PANDORA HEARTS - Ki oon

    Bien avant toutes les oeuvres que je vais citer dans la suite de cet article, 2016 était au premier abord, l'année signant la fin de la série Pandora Hearts par Jun Mochizuki (détails sur le manga ici). Ayant suivi la série 5 années durant (donc de ma 10ème à ma 15ème année !), c'était avec un pincement au cœur que je lui disais au revoir, lisant le généreux dernier tome, mouchoirs en main. C'est toujours assez dur de quitter une série suivie depuis plusieurs années, surtout que Pandora Hearts faisait partie de ces oeuvres que j'adorais, malgré les défauts notables comme un problème de rythme sur les premiers tomes et une histoire prenant tout son sens passé le tome 10 (ce qui est assez tardif). Mais qu’importait ! La large galerie de personnages humains et attachants m’avait charmé, tout comme le trait envoutant de l’auteure. Mon deuil entamé, il fut aussitôt stoppé avec la sortie de Vanitas no Carte (détails ici) très peu de temps après, la nouvelle série de Jun Mochizuki : Mêlant vampires et steampunk, Jun nous invitait à suivre la quête du mystérieux Noé, cherchant à trouver le mythique ‘’Livre de Vanitas’’. Cet ouvrage permettrait, à ce qu’on raconte, de détruire les vampires nés une nuit de pleine lune écarlate.
    1er chapitre lu dès sa traduction en anglais, il m’en aura fallu peu pour être convaincu ; Des personnages charismatiques et emplis de mystères, un récit prenant, un trait toujours aussi soigné et admirable, une histoire qui semblait bien ficelée, je retrouvais tous les éléments m’ayant plu dans sa précédente œuvre. Les chapitres suivant étaient du même acabit, si ce n’était meilleur, promettant une suite des plus intrigantes ; en définitive, je reste sous le charme de Jun Mochizuki, même 5 années après. Je croise aujourd’hui les doigts pour une sortie prochaine en volume reliés dans nos contrées (simplement une question de temps je présume, il est sûr et certain que Ki-oon publiera la licence).

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    ZOOTOPIA - Disney

    En début d’année sortait un tout nouveau film des studios Disney : Zootopia. Plutôt que des mots, je vous renvoie davantage vers un trailer (clique ici pour voir le trailer du film). J’en étais ressortie assez bluffée et étonnée ; Disney nous avait offert un film se distinguant de leurs productions habituelles, sans princesses ni chansons, avec un univers fort riche et bien conçu, prônant un message de tolérance et d’entente. Zootopia (qui ressemble fortement à ‘’utopia’’ ou ‘’utopie’’ en français, bien vu), sensée être la ville où tous les animaux vivent ensemble en harmonie, est en effet le contraire de ce qu’elle laissera sous entendre : Tout n’est qu’illusion, loin de l’utopie, on juge sur les origines de chacun. Voyez vous où je veux en venir ? Je vous aide : Le film s’inscrit très bien dans l’actualité ; les amalgames faites à tord et à travers sur les origines de chacun, la ségrégation raciale dans la société. Tout cela, sans pour autant pointer du doigt ou jeter la pierre d’un côté comme d’un autre, le sujet est traité avec justesse et c’est sacrément agréable à voir. Il délivre une morale, telle que juger quelqu’un sur ce qu’il fait, et non sur ses origines. Ajoutez à l’intelligence de ce film, l’humour, une animation superbe et des personnages tous aussi mémorables les uns que les autres, vous obtenez un très bon film : Zootopia.
    (Bon par contre, l’univers est tellement riche que nous n’en avons certainement pas vu assez, pourrait-on avoir une suite s’il vous plaît ?)

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    CASTE HEAVEN - Taifu

    Hop, on entre maintenant dans la sphère du yaoi, entrez à vos risques et périls. Chise Ogawa est l’une de mes auteures préférées dans le genre (pourtant il y a mieux, mais je n’y peux rien, j’aime énormément son style d’écriture et son trait), c’est donc avec un grand plaisir que j’ai accueilli sa dernière série en date. Ni une ni deux, sans attendre qu’une maison d’édition n’annonce sa parution, je me jette sur les scans anglais disponibles et sans surprises, j’ai beaucoup aimé.
    L’histoire a lieu dans une école où un système de grades est mis en place (le grade est déterminé par une carte à jouer. En haut de la hiérarchie vous retrouvez le roi, et tout en bas le joker). Nous suivons Azusa, un jeune adolescent tyrannique ayant tiré la carte du roi ; n’hésitant pas à persécuter et rabaisser ses camarades, il est craint de tous. Jusqu’au jour où, suite à une trahison, il basculera tout en bas de l’échelle.
    La carte du joker octroie le rôle de ‘’cible’’ à son possesseur : Brimades, persécutions, abus et viols, la cible n’a aucun droit de parole et doit tout subir en silence… Ce ne sera non pas sans rappeler le cas, encore très actuel, de l’ijime au Japon (dont je parlais dans ma chronique sur LIFE).
    Autant le dire tout de suite, si vous êtes amateurs de romance douces et roses bonbon, passez votre chemin : Vous retrouverez davantage de relations abusives et torturées ici, loin du consentement mutuel. Est ce pour autant un défaut ? Certainement pas, dans la mesure où ce non consentement n’est absolument pas romantisé. Azusa se dévoilera être un héros intéressant et évoluant au fil des chapitres : Contrairement aux cibles précédentes, lui ne se laisse pas faire et se battra contre son statut.
    Le garçon luttera tout du long contre Karino, le nouveau roi, même s’il se verra bien obligé de plier face à lui, au risque de devenir le jouet de la classe entière. La pression psychologique que subit le protagoniste est parfaitement maîtrisée et cohérente : Azusa plongera doucement dans les filets de Karino afin de ne pas sombrer dans la folie, il cédera à ses désirs pour garder sa santé mentale. C’est sans aucun doute, le point le plus intéressant de la série : Observer la lente descente aux enfers d’Azusa, laissant son corps mais pas son cœur à son tortionnaire.
    Le comble du bonheur était la sortie en volume relié chez les éditions Taifu, début 2016 (je vous aime tellement Taifu, vous ne savez pas à quel point). En bref, une série dénonçant la réalité au travers d’un récit malsain. Chise Ogawa développe les sentiments et la psychologie de ses personnages de manière pertinente et étonnante, la question est maintenant de savoir si le récit se terminera avec un petit Syndrome de Stockholm (même si j’ai bon espoir pour que cela n’arrive pas). Le trait de l’auteure est toujours aussi soigné et reconnaissable, les scènes de sexe se trouvent être sympathiques & le récit nous offre une réflexion sur un phénomène de société actuel (après, je ne vous cache pas que si vous n’êtes pas à l’aise avec tout ça, passez votre chemin).

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    MY HERO ACADEMIA - Ki oon

    Les super-héros ont la vogue depuis quelques années (il suffit de voir le nombre de films sortant en un an à peine traitant du sujet), et l’animation japonaise ne déroge pas à la règle. Parmi ceux qui se seront le plus fait remarquer, nous pourrons citer One Punch Man et My Hero Academia ; et si le sulfureux et impressionnant Saitama n’a pas réussi à me conquérir plus que nécessaire, ce n’est pas du tout le cas d’Izuku et de tous ses camarades.
    Le ‘’successeur de Naruto’’ (pour reprendre certains termes tirés des médias) édité chez Ki-oon au printemps 2016 a eu droit à une communication du tonnerre de la part de la maison d’édition (je me rappelle d’un espace assez sympa à Japan Expo où il était possible de tourner une vidéo sur fond vert haha), difficile de n’en avoir pas entendu parler: Aussitôt les deux premiers tomes sortis, aussitôt achetés. Et là, c’est le coup de cœur immédiat.
    Pour recentrer un peu le propos, quelques explications s’imposent : Dans un monde où 80% de la population possède un super-pouvoir (aussi appelé ‘’Alter’’), les super-héros ne sont pas chose rare… Tout comme les super-vilains ! Face à eux, se trouve All-Might, figure de la justice respecté pour sa puissance sans égale.
    Izuku Midoriya en est le plus grand fan, il rêve donc de marcher sur les traces de son idole en entrant dans l’académie des héros. Malheureusement pour lui, le garçon fait partie des 20% d’humains sans pouvoirs… Son destin change lorsqu’il rencontre All Might en personne ; il lui offrira une chance inespérée d’accomplir son rêve. C’est ainsi que commence son apprentissage pour devenir un héros.
    On retrouvera une grande partie des codes du nekketsu, comme le héros honnête et innocent, voulant accomplir son objectif, la présence d’un tournoi, le dépassement de soi et etc ; c’est bien géré et agréable à suivre. En outre, les événements s’enchaînent bien: Le lecteur n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer.
    L’auteur nous offre également une (très) large panoplie de personnages qu’il essaiera de développer petit à petit, on leur donnera un nom, une personnalité, une existence, ils feront partie intégrante de la série et ne seront pas juste ici pour servir de décors. Apprentis héros, héros ou vilains, ils se verront tous intéressants à suivre, aussi bien dans leurs aventures que dans leur développement. Le chara-design est par ailleurs travaillé, diversifié et je dois admettre beaucoup apprécier le coup de crayon de Kôhei Horikoshiki, donnant une mise en page dynamique et une lecture fluide.
    Un manga avec un très bon potentiel et qui, je l’espère, continuera de briller du même éclat au fil des tomes.

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    RE:ZERO Crunchyroll

    Le genre de l’Isekai est, aujourd’hui encore, assez prisé et apprécié du public. Ajoutez à cela le ‘’Die&Retry’’ (on meurt, on retourne en arrière et on recommence), les nombreux personnages intéressants avec de bons seiyuus (je vise Yoshigutsu Matsuoka (doublant Betelgueuse Romanée-conti) et Inori Minase (Rem) en particulier), et enfin, une assez bonne animation couplée à une soundtrack vraiment bonne, vous avez là un anime qui devrait plaire à un large public.
    Re :zero relate l’histoire de Subaru, un garçon assez rejeté de la société (il n’a pas de travail et passe son temps chez lui). Un ‘’beau’’ jour, il se retrouve téléporté dans un autre monde ; d’abord heureux de cette nouvelle (il s’imagine avoir été amené ici par une jolie fille), il se rend compte plus tard qu’il est complètement à côté de la plaque et qu’il se retrouve livré à lui même dans un monde qu’il ne connaît pas. Puis, suite à un ‘’concours de circonstances’’, il apprendra à ses dépens qu’il possède l’habilité ‘’Death&Retry’’, lui permettant de revenir à la vie en retournant à un point de sauvegarde précis.
    Si j’ai autant apprécié Re :zero, cela est sûrement dû au développement intéressant et juste du protagoniste : Nous avons là un anti-héros, très humain, avec plus de défauts que de qualités pour le coup, et le voir déguster et souffrir face à des personnages secondaires et un scénariste n’ayant pas vraiment de pitié le rendra d’autant plus attachant qu’il est juste humain. Un humain ni courageux ni puissant, un humain condamné à se relever pour souffrir de nouveau. Ce qu’il voyait là comme un avantage se trouvera bien vite être une véritable malédiction ; le public suivra donc sa longue descente aux enfers, au fur et à mesure de ses nombreuses morts et de sa tombée dans la folie. Ce développement se voit être d’une justesse à saluer.
    Les autres personnages ne seront pas en reste pour autant, beaucoup se trouveront être intéressants et développés dans cette première saison (au détriments d’autres). La série révèle un bon potentiel qui ne réclame qu’à être exploité. Certaines notions n’ont pu qu’être survolée lors de ces 25 épisodes (comme par exemple la discrimination entre races, les différentes positions politiques…), on demande à voir dans une suite, ou dans le média d’origine (ici, le Light Novel). La série s’est avérée être une bonne surprise et j’ai hâte d’avoir le premier tome du Light Novel en main (patience, la sortie est pour juin 2017 !).

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    ASSASSINATION CLASSROOM - ADN & Kana

     Ah, Assassination Classroom. J’avais acheté le 1er tome à sa sortie, fin 2013, sans m’attendre à grand chose, sa couverture sobre, mais néanmoins étonnante, m’avait quelque peu intriguée… Et voilà où j’en suis 3 ans après ; la série s’est terminée été 2016 au Japon, la 2ème saison de l’anime également, et c’est avec un pincement au cœur et beaucoup de larmes que je clôturais cette belle aventure (quoi que, je parle un peu vite, un film est prévu, tout comme une série d’ONA parodiques). Mais Assassination Classroom, quèsaco ? Eh bien, Kana a réalisé une bande annonce, ma foi, très sympathique, que je vous invite à passer voir si vous ignorez le main plot de l’histoire : Clique ici pour voir la bande annonce.
    Je dois dire que la série a eu droit à un final en beauté ; ce que j’ai beaucoup apprécié durant ma lecture, c’est que l’auteur savait où il allait. On ne s’encombre pas de chapitres inutiles, ils ont tous pour vocation de faire avancer l’intrigue ou de développer l’un des nombreux personnages. Car Assassination Classroom, ce n’est pas ‘’juste’’ une œuvre où des collégiens doivent tuer leur professeur poulpe ; tout comme pour My Hero Academia, chaque personnage fait partie intégrante de la série. On ne s’arrête pas à des raccourcis tels que ‘’C’est le camarade de classe d’untel’’, ils ont tous une existence, des rêves, des aspirations, des buts, un réel développement au fil des tomes ; tous ces collégiens rejetés et abandonnés scolairement parlant parviendront à remonter la pente et à grandir avec l’aide du professeur Koro. C’est là que viendra le paradoxe : Les élèves (et le public avec !) s’attacheront à leur cible, laissant le bénéfice du doute sur la fin de la série. Koro va-t-il mourir ? Ou au contraire, va-t-il vivre ? Je vous invite à vous pencher sur le manga ou l’anime pour trouver vous même la réponse à cette question.
    Assassination Classroom diffuse des tas de valeurs chères au peuple nippon, tels que le dépassement de soi, la joie d’apprendre et de s’améliorer, la persévérance, il véhicule un message positif (quoi que, encore une fois, on nous montrera que les élèves ne seront heureux qu’en rentrant dans le moule, sauf erreur de ma part ?) et encourageant.
    L’anime met grandement en lumière le manga, avec une animation des plus sympathique (et visuellement parlant c’est joli). Aussi, je vous recommande de vous pencher sur le format qu’il vous conviendra le mieux ; le format papier pour les plus littéraires, ou l’anime pour ceux préférant se poser.
    J’aurais passé un excellent moment devant chaque support, passant du rire (la série est très amusante) aux larmes, à la peur, je suis finalement complètement conquise par l’œuvre et ses personnages tous plus intéressants les uns que les autres.

     

    Petit Bilan de l'année 2016 

    LIFE

    Je ne m’attarderai pas longuement sur le cas de LIFE, tout est noté et développé dans la chronique disponible sur le blog (clique ici pour découvrir la chronique). LIFE marquera mon entrée dans le monde des dramas (enfin, ‘’entrée’’, bien grand mot), et je dois admettre en être sortie assez surprise ; je ne pensais pas autant accrocher.
    Le drama est poignant et critique, il dénonce une réalité, un sujet tabou. L’intention est louable et le message que la série diffuse est assez touchant : Un message d’espoir et de soutien. Son réalisme et sa justesse en feront une œuvre vibrante et captivante. En outre, le jeu des acteurs est bon, tout comme la réalisation, notamment les jeux sur les différents plans de la caméra, ajoutant de la tension au tout.
    LIFE est un très bon J-drama que je recommande (davantage aux personnes ayant des a priori sur les drama sortant du Japon). A noter que le drama traite de sujets sensibles tels que les persécutions, la violence parentale, le suicide. Il n’est pas à mettre entre toutes les mains.

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    YURI!!! ON ICE - Crunchyroll

    A-t-on besoin de présenter Yuri!!! on Ice aujourd’hui ? (vous devez forcément en avoir entendu parler au moins une fois si vous êtes habitué des réseaux sociaux, dans le cas contraire, expliquez moi comment vous êtes parvenus à éviter ce raz-de-marrée…). Petite précision avant de débuter: une chronique de l'anime devrait sortir cette année, je ne m'attarde donc pas énormément sur l'oeuvre (quoi que).
    Pour raconter brièvement ce qu’il en est, disons que cette série originale a été diffusée fin 2016 sur Crunchyroll. On suit le patineur japonais Yuri Katsuki, en proie au doute, ne sachant pas s’il doit continuer ou abandonner le patinage artistique suite à une défaite écrasante ; jusqu’au jour où son idole, le célèbre Viktor Nikiforov, vient à sa rencontre avec la ferme intention de l’entraîner.
    Il y a tellement de choses à dire à propos de Yuri!!! on Ice que je pourrai, sans aucun doute, y consacrer entièrement mon blog (enfin, pour des questions pratiques nous allons éviter). La série n’est pas parfaite (notamment niveau animation et graphisme où l’on peut remarquer des baisses de régime sur certains épisodes) mais a d’immenses qualités pouvant compenser les quelques défauts. D’une part, le sujet traité : Le patinage artistique. La très grande partie des animes sportifs sortant chaque saison représentent des adolescents dans des sports collectifs et opposant plusieurs équipes. Prendre pour sport le patinage artistique innove et offre du changement au spectateur ; en plus de ne pas être un sport collectif, la dimension ‘’artistique’’ offre un champs d’action plus large. En outre, le personnage principal n’est pas un lycéen ou autre : C’est un adulte avec un tas de doutes et d’incertitudes. C’est donc au travers de son point de vue que le spectateur découvre le patinage artistique. 

    Ce qui fait de Yuri!!! on ICE cette série si appréciée du public, c’est la qualité d’écriture, notamment la profondeur des personnages. L’évolution du protagoniste au contact de son idole par exemple : La relation de Viktor et Yuri permettra à ce dernier de grandir, aussi bien en tant que patineur, qu’en tant que personne. Ce développement est très intéressant et extrêmement juste. J'ai d'ailleurs rarement vu un traitement de l'anxiété aussi réaliste.
    De plus, contrairement à beaucoup d’œuvres sportives, Yuri!!! on ICE ne fait pas du queerbaiting. L’anime va plus loin, jusqu’à officialiser une relation avec divers symboles. La relation entre les protagonistes est loin d’être superflue, elle est claire et explicite dans les faits, et c’est tout à son honneur.
    Je parle des protagonistes, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste : Au delà des clichés, nous avons une large galerie de personnages de diverses origines, chacun développés un minimum, que ce soit explicitement ou au travers de leurs prestations lorsqu’ils patinent ; l’intérêt du domaine ‘’artistique’’ vient ici, leurs prestations représentant leur œuvre, et par conséquent, pouvant faire écho à leur personne.
    La présence des championnats instaure un certain rythme, permettant au spectateur de ne pas s’ennuyer. L’Original Soundtrack est aussi excellente, offrant des musiques variées et riches, à écouter sans modération.
    Enfin, si Yuri!!! on ICE a autant marqué la saison dernière, de mon point de vue, c’est avant tout grâce aux fans : J’ai rarement vu un tel engouement et une communauté aussi active si tôt. Les fan-arts pullulaient à une vitesse folle, les fan-fictions ont fait leur apparition très rapidement (quelques fictions étaient déjà présentes à la sortie du 3ème épisode), l’anime a fait du bruit, le public en parlait, interagissait avec beaucoup de passion, Yuri!!! on ICE était absolument partout. L’œuvre a réussi à marquer les esprits, même les patineurs en parlaient (Evgenia Medveveda, la championne du monde 2016 de patinage artistique postait souvent des tweet par exemple).
    Bref, Yuri!!! on ICE a réussi son pari, et j’espère que l’admiration qu’il aura engendré annonce de nouvelles œuvres suivant le même chemin dans le futur. C’est une très bonne série que je recommande à tous.


    Merci à tous les fans pour avoir fait vivre l’œuvre en dehors des épisodes, vous êtes les meilleurs.

     

    Petit Bilan de l'année 2016

    POKEMON SOLEIL & LUNE - Game Freak

    Grand fan de pokémon depuis tout petit, cela fait depuis bientôt 10 ans que j’achète les nombreux jeux sortant sur console portable. Après l’opus Rubis Oméga/Saphir Alpha en 2014 et une absence de jeu en 2015, Pokémon version Soleil et Pokémon version Lune sont annoncés pour les 20 ans de la saga. Au vue du premier trailer, je sentais déjà ma joie monter tout doucement, et ma hype de fan refaire surface beaucoup plus brutalement. Mois après mois, des trailers diffusés, des images dévoilés et des informations ayant fuitées. Tout cela pour arriver finalement au grand jour de la sortie européenne du jeu.
    Au final, l’attente aura été récompensée car Game Freak nous a offert un jeu au gameplay absolument magnifique. Des petits changements par ci par là, modifiant la routine, comme par exemple l’absence de champions d’arènes dans cette nouvelle aventure, une fluidité incomparable, des graphismes à la 3D plus que correcte, de nouvelles créatures, une nouvelle région resplendissante, bref… Du bon Pokémon encore une fois.
    Le minimum de difficulté du jeu est assez appréciable également, tout comme les multiples références aux jeux précédents… En clair, la machine Pokémon n’est pas prête de s’arrêter, et ce, pour le plus grand plaisir des fans.

      

    Petit Bilan de l'année 2016 

    HATOFUL BOYFRIEND

    Hatoful Boyfriend est un visual novel trouvable sur Steam. Le concept est simple : Vous êtes une humaine étudiant dans la prestigieuse école Saint Pigeonation, établissement pour oiseaux exceptionnels. Tout en suivant vos cours, vous chercherez à trouver l’amour parmi vos camarades à plumes.
    Draguer des oiseaux. Hatoful se dégage de toutes les productions dating sim habituelles de par sa trame inattendue et son humour faisant mouche dans chaque situation. Les visuals novel n’étant pas réputés pour leur difficulté de gameplay, la prise en main est rapide et facile d’accès.
    Mais ne vous y trompez pas, si le jeu peut avoir des allures assez gentilles et simplettes à cause de son idée principale saugrenue, il ne faut pas faire l’autruche et constater ce qu’il en est réellement, au risque de devenir le dindon de la farce… Le scénario est en effet riche et complexe, et le joueur le remarquera au fil des routes effectuées ; c’est le miroir aux alouettes.
    Une hirondelle ne faisant pas le printemps, je tenais à ajouter que l’héroïne que nous incarnons est loin d’être une bécasse ou une tête de linotte, ses réactions sont plus réfléchies que dans certains autres jeux du genre ; en outre, les autres personnages se révèlent tous intéressants mais aussi et surtout, attachants. Les backgrounds de chaque personnage se verront être développés, aussi bien dans la route qui leur est propre que dans le grand final. Chaque oiseau est unique, tout le monde aura donc la possibilité d’y trouver son compte.
    Ce jeu est une petite pépite, ignorer cela reviendrait à tuer la poule aux œufs d’or (j’exagère à peine)(mais le jeu est en ce moment à seulement 1€99 sur steam donc j’insiste un peu). Hatoful Boyfriend sort des sentiers battus pour nous offrir un contenu étonnant et des plus novateur, pour un temps de jeu d’environ 10 heures.
    Je vous le recommande chaleureusement, en espérant que j’aurais au moins attisé votre curiosité.

     

    Petit Bilan de l'année 2016 

    VAIANA - Disney

    Le deuxième Disney sorti au cinéma cette année. De nouveau, plutôt que des mots, je vous renvoie au trailer officiel (clique ici pour voir le trailer du film). Tout comme Zootopia, Vaiana s’éloigne des chemins habituels et nous emmène tout droit en Polynésie… Le pari est réussi, visuellement parlant, on s’y croirait ! Le mariage de couleur est absolument magnifique, c’est un pur et simple bonheur pour les yeux. Les décors semblent presque réels, vivants. Plus qu’un voyage visuel, le film nous emporte également grâce à la musique & les chants traditionnels ; la soundtrack est entraînante et de bonne facture. L’animation, quand à elle, est vraiment bien réalisée également (mention spéciale à la réalisation des chevelures, le résultat est bluffant !).
    Au niveau du scénario, Disney poursuivra sa mise en avant de la Polynésie en reprenant et remaniant ces mythes si mystérieux et fascinant qui définissent la culture de ce groupement d’île. Mettre en lumière cet univers si vaste, l’intention est louable. Merci Disney.
    L’héroïne du film se dégage également des héroïnes habituelles : Loin des princesses en détresse, elle est forte et courageuse, et n’hésitera pas à braver les dangers de l’océan pour sauver son peuple.
    Contrairement à la majeure production du studio, le but de l’héroïne ici n’est pas de trouver l’amour. Vaiana cherche à se trouver soi-même. Et c’est quelque chose d’assez beau.
    Je continue de penser très sincèrement qu’il faudrait beaucoup plus de film dans la même veine que Vaiana, cela afin d’arrêter de véhiculer des clichés sexistes et dépassés. Peut être les mœurs changeraient-elles enfin ?

     

    Petit Bilan de l'année 2016 

    YOUR NAME - @nime

    Le film ayant fait vibrer le Japon arrive enfin chez nous. Ayant manqué l’avant première dans ma ville (des joues coulent sur mes larmes), c’est à la première séance en vo que je me suis rendue pour découvrir ce film ayant tant fait parler de lui. Et autant le dire directement, (comme un peu tout le monde), j’ai été totalement conquise. Trève de plaisanteries, je vous envoie de nouveau au trailer du film : Clique ici pour découvrir le trailer.
    Je connaissais déjà le travail de Makoto Shinkai dans Kotonoha no Niwa (aussi appelé ‘’The Garden of Words’’) ainsi que la courte série Kanoko to Kanoko no neko, c’était donc avec une excellente image que je me posais devant le film. Mais même en sachant ce qu’il pouvait faire, j’ai été subjuguée. L’animation et les graphismes sont excellents, et encore, c’est petit. C’est une véritable pépite visuellement parlant, à un tout autre niveau que certaines de ses anciennes œuvres. La qualité est présente et certaines images se verront être à couper le souffle.
    Sur un scénario simple et pouvant paraître ‘’déjà vu’’, Makoto Shinkai parvient à se démarquer et à le sublimer d’une main de maître. Les plot twist sont merveilleusement bien amenés et inattendus, faisant passer le spectateur du rire aux larmes très facilement. Le film est très prenant et émotionnellement éprouvant, j’avais personnellement l’estomac noué en imaginant ce qu’il pouvait arriver.
    En outre, la soundtrack est excellente, je vous invite à passer écouter les divers morceaux du film : C’est jouissif.
    Les personnages sont intéressants, attachants, et non pas dénués d’humour. Le film est sincèrement drôle, terriblement drôle, avec ses running gag et ses situations cocasse (le jeune Tokyoïte se trouvant plongé dans la vie d’une ado à la campagne, l’inverse marchant aussi).
    Le meilleur Shinkai vu jusqu’ici, c’est drôle, c’est frais, c’est émouvant, c’est empli de poésie et très addictif. Le réalisateur devrait avoir de beaux jours devant lui, et c’est avec grande joie que je m’attèlerai à la vision de ses prochaines œuvres.
    En bref, allez absolument voir Your name (Kimi no na wa), qui ne vous laissera pas de marbre.

     

    __

    Bien évidemment, cela ne représente pas mes seules lectures, visionnages ou jeux joués durant l'année entière, il y en a un tas d'autres (que je n'ai pas mises pour des raisons de ''cet article est déjà assez long comme ça''). Si je devais en parler rapidement, je citerai sûrement la fin de Durarara!! en anime, Durarara!!x2 Ketsu, à la hauteur de la série et l'excellente 3ème saison d'Haikyû!!. Ces derniers ont aussi leur place dans le récap du dessus (ils sont dans mon coeur déjà, c'est bien). 
    Je peux également citer le court mais néanmoins émouvant Shelter, la série très prometteuse, Perfect World chez Akata, Citrus et Deadlock chez Taifu, En scène! chez Kurokawa... Et un tas d'autres, je pourrais y passer la journée.

    Petit Bilan de l'année 2016

     

    ET 2017 DANS TOUT CA?

    Terminer en ouvrant sur l'année à venir me semble assez correct... J’entame 2017, des projets plein la tête, avec de l’énergie à revendre et la joie de partager. J'espère pouvoir continuer à poster ce que je pense des oeuvres me passant sous le nez, j'espère pouvoir continuer à interagir avec les moins timides d'entre vous (Poster un commentaire est la meilleure manière pour dire ce que vous pensez du contenu qu'on vous propose, et puis, c'est plus intéressant de dialoguer avec les gens qui peuvent lire ce qu'on écrit tout de même! ^^), poursuivre l'aventure sur ce blog et dans le Yatta-Fanzine, m'ouvrir sur de nouvelles choses, de nouvelles oeuvres, de nouveaux horizons, apprendre, réfléchir, ce genre de chose.
    Je suis très satisfait d'avoir ouvert ce blog, il m'aura permis de rencontrer de nouvelles personnes aimant les mêmes choses que moi, ou pas, des personnes aptes à partager ce qu'elles aiment, et c'est ce que j'attendais le plus en démarrant. 
    Autrement, je te remercie, toi, lecteur, de consacrer quelques minutes de ton temps à lire ce que je peux écrire. Savoir que des gens nous lisent c'est un sentiment très plaisant, et ça n'a pas vraiment de prix. Donc...

    Merci pour tout. Et bonne année aussi.

    A part tout ça, j'ai bon espoir pour cette année qui promet d'être riche en nouvelle sortie, notamment niveau animation. Little Witch Academia, Seiren, Sword Art Online - Ordinal Scale, Shingeki no Kyojin Season 2, Boku no Hero Academia Season 2, Kekkai Sensen & Beyond, Eromanga-sensei, One punch man 2, Citrus... Bref.
    Côté Light Novel aussi, l'année s'annonce bonne, avec la sortie de Re:zero, le tome 5 de Sword art Online (introduisant l'arc Alicization)... Concernant les mangas, je vous renvoie sur cet article de Missmatsu donnant assez envie: Article ici (De mon côté, j'espère fortement la sortie de Vanitas no Carte chez Ki oon cette année).

    Enfin bref, l'année vient de commencer et elle nous réserve encore pleins de surprise. Une nouvelle fois, bonne année à vous, et à bientôt pour un nouvel article! 

    [PS: Je vais sûrement bientôt ouvrir une rubrique pour les partenariats, si des gens sont intéressés de près ou de loin.]

     

    En espérant vous retrouver en zone commentaire.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    La vie de Seventh
    Lundi 2 Janvier à 16:09

    J'aime ton article.

    Critique au poil comme d'habitude en passant, en même temps c'est ton job ;).

    J'ai rigolé en voyant tes jeux de mots sur les oiseaux, on n'oubliera pas Clemma Battinez...

    Tu m'as peut être même un peu poussé à regarder Zootopia... J'avoue...

    Au delà de l'article tu m'as fait revivre l'année que j'ai passé à tes côtés, merci.

      • Mardi 10 Janvier à 18:47

        Merci, c'est gentil.

        Huhu, j'suis flatté! C:

        Normal, mes jeux de mots sont légendaires! Combine ça aux oiseaux = combo du rire. 8D   Clemma Battinez RPZ

        On fait ça quand je viens chez toi? :D

        Ce fut un plaisir, passons une nouvelle année ensemble, merci.

    2
    Lundi 2 Janvier à 16:41

    Très très beau bilan ! J'aime beaucoup comme tu l'as présenté, en mélangeant tout les médias :) (j'aimerai bien du coup faire comme ça l'année prochaine si tu ne vois pas d'inconvénients bien sur ! :) )

    Sinon je suis assez d'accord sur presque tout. Je dis presque car pour moi Re:Zero fut une amère déception. Le Die and Retry est certes pas original mais personnellement c'est quelque chose que j'ai toujours apprécié c'est pour cela que j'ai commencé à visionner l'anime. Mais plus on avançait moins je le trouvais bon, je trouve que le dernier arc est bien trop long, trop peu riche en rebondissement et du coup bien trop prévisible à tel point que je me suis ennuyée (et assez forcé pour finir l'anime). Tu dis que beaucoup de personnages sont développés, au contraire moi je trouve que pas assez l'ont été. Par exemple Emilia qui est censé être un des personnages principal, on ne connais pratiquement rien d'elle et puis ele perso est terriblement fade et cliché. C'est la pauvre petite fille victime de discrimination mais qui n'hésite pas malgré tout à aider son prochain. Mouai, y'a mieux comme héroine...

    Subaru a une belle évolution mais pour moi pas assez développé. Que faisait il avant sa vie ? Avait il de la famille ? Y'a t'il des gens qui s'inquiète de son sort ? J'ai remarqué qu'arrivé à la fin de l'anime, on ne connaissait rien de sa vie antérieur. Et d'ailleurs dans l'ensemble de l'anime un tas de questions se pose et pour lesquels on aura jamais de réponses. Et puis je parle des personnages, mais même le monde n'a pas été assez exploité, c'est dommage, car avec un monde fantaisiste il y a vait un tas de trucs à faire avec. Et enfin comme tu le dit si bien, plusieurs thèmes sont survolés sans jamais être approfondis, et ça encore une fois, c'est dommage. Dans l'ensemble j'ai trouvé que tout est resté trop en surface et c'est un énorme point noir pour moi. Je respecte tout a fait les personnes qui ont adoré cet anime, moi même j'aime des animes bourrés de défaut (coucou Naruto) mais malheureusement je n'ai pas été subjugué, malgré le fait que j'avais trouvé le début plutot bon et prenant. Mention spéciale par contre Beltégeuse le perso le plus atypique et le plus fous que j'ai pu rencontrer dans un anime ! xD

    Concernant Zootopie, je ne peux que être de ton avis, d'ailleurs je crois qu'il risque d'arriver premier dans mon bilan film. De même pour Vaiana, ça fait du bien d'avoir ce genre d'héroine :) (et puis j'ai eu un gros coup de coeur pour Tamatoa le crabe, et surtout sa chanson ! Et puis j'adore les têtes qu'il tirait durant celle ci haha).

    Life, dire que je n'ai même pas encore écrit sa critique alors que c'est un de mes dramas favoris, si ce n'est pas mon favoris. J'adorais pouvoir lire le manga, en tout cas si je le trouve, je l'achète direct !

    Yuri On Ice n'a pas été un coup de coeur car je l'ai trouvé mine de rien assez lent par moment, mais j'ai malgré tout beaucoup aimé. Moi qui ne suis pas anime sportif, j'ai été à fond lors des compétitions. Et puis le duo que forme Yuri / Viktor est adorable et leur relation est très bien menée. Moi qui ne lis ou regarde jamais de shonen ai (je n'ai rien contre les homos), j'ai apprécié leur relation :) Et puis l'OST je l'ai trouvé superbe, notamment la musique de Yuri On Ice et la chanson de JJ (elle me fait rire je sais pas pourquoi xD). Bref, j'ai en tout cas beaucoup moins d'appréhension pour commencer des animes sportfs :) Enfin ça dépend des sports quand même car si j'ai bien aimé YOI c'est aussi parce que de base j'aime beaucoup voir le patinage artisitique. Par contre, le volley est un sport qui ne m'attire pas du tout mais j'avoue avoir très envie de tenter Haykyu maintenant :)

    Pour Pokemon, j'ai un de mes potes qui a sortit que c'était l'un des meilleurs sortit à ce jour, j'aimerai tellement pouvoir y jouer mais je n'ai pas de 3ds T_T

    Your Name je suis normalement censé le voir cette semaine, j'au hâte !

    Bref, désolé de ce long pavé, mais j'ai eu un élan de motivation pour écrire haha (alors que mes critiques n'avancent pas... xD).

    C'est cool en tout cas que tu as sauté le pas et que tu as ouvert ton propre blog, et que tu sois aussi motivé ! Perso je suis pressée de voir tes prochains articles ! :)

    Je terminerai mon long pavé pour te souhaiter une bonne et très heureuse année, en espérant que celle ci te réserve pleine de surprises et de découvertes !

    (Désolé pour les fautes, je me suis relue mais j'avais la flemme de tout corriger xD).

      • Mardi 10 Janvier à 18:44

        En m'excusant du retard de réponse. Pavé pour me faire pardonner -enfuis toi- 

        Haha, heureuse qu'il te plaise! :p Ca me faisait mal de me cantonner qu'à un seul média. (Oh aucun problème, j'dois pas être la première a avoir fait un bilan sous cette forme, prend tes aises!)

        Le cas Re:Zero. Notons que le manque d'originalité (que j'assimile au cliché personnellement) n'est pas un défaut en soi, y'a de très bonnes oeuvres qui existent, alors qu'elles ont pas mal de clichés. Disons que c'est la manière de s'en servir qui importe. x)
        Le Die&Retry m'a bien plu aussi, je l'ai trouvé bien maîtrisé pour le coup et cohérent.
        Ca me fait drôle que tu dises que le dernier arc ne t'a pas plu car c'est l'un de mes préférés! xD C'est celui mettant en avant pas mal de personnages comme Crusch, Reinhard, ou encore Felix. Après, je peux comprendre qu'il ne plaise pas à tout le monde btw.

        Haha, je ne parlais pas forcément d'Emilia, plutôt de Rem par exemple, qui m'avait vachement surprise. Là où on peut s'attendre à la maid kawaii emplie de fanservice avec sa soeur jumelle, c'est... Pas du tout le cas! xD Puis grâce aux boucles de Subaru, on a pu découvrir pas mal de facettes de sa personnalité. Et même sans ça, on nous a dévoilé son passé (comme celui de Ram du coup, mais c'est assez particulier de son côté parce qu'elle n'est pas non plus très présente, à part dans le 1er arc); puis on peut voir son évolution (notamment dans sa relation avec Subaru) tout du long.
        Après Emilia, son manque de développement dans cette première saison doit quand même être un minimum pensé. Au lieu d'une fainéantise de la part des scénaristes, je parlerais plutôt de faire attendre le spectateur, le faire languir. Quand on y pense 5 minutes et qu'on se rappelle de l'épisode 1, quand elle s'est présentée à Subaru en tant que ''Satella'', y'a de quoi se poser des questions. J'pense pas que ce soit anodin, puis les parallèles que beaucoup de monde font entre elle et la fameuse sorcière ne doivent pas l'être non plus. Faut pas oublier qu'à la base, c'est un Light Novel toujours en cours, et que la fin de la 1ère saison promet quand même une suite. De mon point de vue, on a posé les pierres représentant les différents acteurs de l'histoire dans cette saison une, reste plus qu'à construire un château en développant les personnages avec la suite (j'sais pas si tu comprends l'image? xD).
        Pour Subaru par contre, je suis assez mitigé. C'est vrai qu'ils ont carrément passé sous silence TOUTE sa vie avant d'atterrir dans ce monde, c'est assez space (d'autant plus qu'il ne fait aucune mention de son monde d'origine le long de l'anime. C'est perturbant). A voir. C'est peu habituel. Et ça me laisse perplexe. Mais son développement au fil des épisodes m'avait bien plu donc ça compensait un minimum de mon côté (puis je sais pas si détailler sa vie d'avant serait si utile?? pour le scénario? A moins que cela ne dévoile un rapport avec la sorcière qui l'a fait passer dans ce monde?)
        Mais vraiment, si je suis autant positive par rapport à tout ça, ça doit être parce que je m’attends à une suite. Sinon j'aurai sûrement râlé, me serais beaucoup énervée pour les mêmes raisons que toi. L'air de rien ça joue beaucoup; ça pourrait très bien être une 1ère saison posant toutes les bases avant d'attaquer les choses sérieuses... (Preuve étant qu'on a vu qu'un seul culte de la sorcière alors qu'il devrait y en avoir... 7). J'attend aussi de voir le matériel d'origine (en l'occurence ici, le Light Novel) histoire de voir où ça a pu coincer. Adaptation juste passable ou Light Novel déjà du même acabit?
        Enfin, je te rejoins quand même sur tes remarques (mis à part sur Emilia, je proteste! :c), c'est très compréhensible xD 

        J'aime aussi beaucoup la chanson de Tamatoa, j'dois la connaître par coeur maintenant! C'est celle que je fredonnais en sortant du cinéma... :')

        Concernant ton article sur LIFE, j'espère que tu l'écriras bientôt, j'ai hâte de la lire! ^-^/

        Petite question, est ce que tu regardais Yuri!!! On ICE avec un rythme hebdomadaire? En suivant sa parution? Ou alors t'as tout enchaîné d'un coup? Parce que personnellement, en suivant l'anime semaine après semaine, je n'ai jamais ressenti de lenteur particulière... Ca peut être une explication comme une autre (l'air de rien ça doit jouer)(et là, j'apprend que tu l'as regardé de la même manière que moi et mon idée part en fumée! xD). Je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis sur Viktor / Yuri ><. Même coup de coeur musicaux (la chanson de JJ est trop cool 8D Et c'est peut être le fait que dans sa chanson, il se fait appeler ''KING JJ'' rien que ça! :')) )
        Heureuse de voir que tu as moins d'appréhension pour le genre! ^^ Bah. Je pense très sincèrement qu'Haikyuu ça peut plaire à tout le monde, aussi bien les fervents de volley que ceux qui n'en ont jamais entendu parler. Après je ne te cache pas que si ça te rebute vraiment, difficile de te faire enchaîner tous les épisodes à la suite ^^
        Mais c'est vachement drôle, et quand t'arrives à te mettre dedans, ça devient tellement prenant haha. Puis les personnages sont tous mis en lumières à un moment où à un autre, on parle pas juste des ''2 nouveaux qui vont tout déchirer et éclipser tous les autres''.

        Pokémon: Achète une 3DS. //sbaaaaaff//

        Haha, ça me fait vachement plaisir de lire ça. Je tenais à te remercier en passant, si tu ne m'en avais pas parlé, je pense que j'aurais eu beaucoup plus de mal à passer aux choses sérieuses.

        Yop, merci à toi aussi! Quelle soit pleine de nouveaux bouquins et de nouvelles oeuvres, toutes plus intéressants les uns que les autres! 

    3
    Crabe léger
    Lundi 2 Janvier à 16:45

    ANATA WA TAIDA DESU NE (non c'est faux cet article est très long et riche. Well done ! I'm proud of you (so bilingue))

    Ah oui et j'espère que Taida se repose bien avant un combat titanesque (Shingeki no Kyojin lol)

    J'ai beaucoup aimé ton article et ta fine plume huhu. Il va vraiment falloir que je me mette à My Hero Academia en fait

    Voici mon commentaire bref et très peu profond mais au moins JE SUIS PAS TIMIDE WESH

     

    BONNE ANNÉE, BONNE SANTÉ !

     

     

    4
    Lundi 2 Janvier à 18:16
    Neko

    Un bilan tout plein de pas mal de choses !

    C'est marrant de voir que l'on a des goûts qui se rapprochent énormément ** En tout cas, je vois que ton année 2016 a été assez riche également.

    Y a toujours Your Name que je dois voir... Pourquoi est-ce que je vis en Belgique ? ;_; *met un panneau : "Sortez le dans nos cinémas aussi !!!!"* et Hatoful Boyfriend que je dois tester ^^ Dans les mangas en eux-même, Caste Heaven m'est totalement inconnu faudrait que je voie avec mon amie qui ne lit que des yaoi si ça lui dit quelque chose (pour lui emprunter en cas de besoin *tousse*) sinon direction la librairie, c'est mon libraire qui sera content.

    Pour Vaina/Moana (._. Pourquoi un changement de titre ?), je dois encore le voir également mais lui il est au cinéma ce sera beaucoup plus simple. Surtout qu'avant mon premier jour d'examen, il est prévu qu'on aille le voir avec des amies. J'ai hâte ! Sinon je ne regarde pas drama, donc je ne saurai pas te dire par rapport à Life. Il faudrait peut-être que j'essaie un jour... Par contre, je connais le manga que j'avais apprécié à l'époque. Il est même à la bibliothèque là où je vais en cours. Du côté de Zootopia (que je nomme toujours Zootopie... ^^'), ça changeait vraiment des autres Disney et j'ai vraiment apprécié l'univers présent, les personnages. Cela sonnait tellement vrai et dans ce que l'on vit au quotidien !

    Pour le reste je ne peux qu'être d'accord ! Je switch souvent entre Bravely Second (vu que je l'ai eu pour Noël) et Pokémon Lune sur ma 3DS et retrouver l'univers de nos monstres de poche est toujours un régal. Pour Re:Zero, on le regardait avec une amie - en même temps, merci Skype ♥ - et on a franchement bien accroché. Je me demande si le LN va un peu plus en profondeur quand même, enfin pour le savoir il suffit d'attendre sa sortie maintenant *dit celle qui a du retard dans ses achats de LN* Assassination Classroom, je l'ai fini en anime mais pas en manga vu que j'attends les sorties francophones. Au début je n'en attendais pas grand chose et finalement... Wow. Faut avouer que tout est plutôt bien mené au fil du temps et que l'on s'attarde sur chacun des personnages un minimum. Ce ne sont pas que des faire-valoir et c'est plutôt chouette. Pour Pandora Hearts, tu l'as vu dans mon bilan, je ne voulais pas du tout quitter les personnages ;_; J'ai hâte de pouvoir lire Vanitas no Carte en tout cas ! My Hero Academia a été une très bonne surprise, c'est tellement prenant ! (Pour One Punch Man, je ne l'ai pas tenté... Trop de hype autour, résultat j'attends pour voir...)

    C'est vrai que pour Yuri On Ice, il est impossible d'être passé à côté qu'on l'ai vu ou non. Moi qui n'attendais rien d'un anime sur le patinage artistique... J'aurais mieux fait de me la fermer vu que j'ai franchement adoré finalement ! J'écoute les soundtrack pendant que j'étudie afin de me redonner un peu d'énergie ^^

    J'ai toujours mes DVD de la première saison de SAO à regarder... Je ne les ai jamais vu, mais une connaissance universitaire en parlait toujours en mal au point que je n'osais pas me lancer TT" C'est bête, mais bon. Il vaut tant le coup que ça en LN ? (que je l'ajoute sur la liste des futurs achats possibles lorsque je gagnerais au Lotto ou pas *brique*)

    Encore une fois, bonne année 2017 à toi aussi !

    Tu auras déjà eu ta première victoire ^o^ *gros câlin*

      • Dimanche 29 Janvier à 21:55

        Bon, je voulais vraiment pas rédiger un commentaire à la va vite, donc j'ai repoussé la réponse encore et encore. Mais me voilà enfin, je t'autorise à me tirer les oreilles pour ce retard impressionnant xD

        Eh, tu peux voir Your Name maintenant, qu'est ce que tu attends? Tu as prévu une date? :D J'ai hâte de savoir ce que tu as pu en penser! ^^      Hatoful Boyfriend c'était vraiment une surprise énorme, j'dois sincèrement en faire un article un de ces jours hm (par contre, quand tu expliques à tes camarades que tu as passé 10heures à draguer des oiseaux euh... Les réactions peuvent être amusantes xD)     Concernant Caste Heaven, *je sors le panneau attention* sois préparée avant de lire, parce que quand je parle du romance 0, c'est qu'il n'y a vraiment pas de romance, ça peut même vraiment rebuter, donc si tu n'es pas à l'aise avec ça, ne tente même pas, le but n'est pas de te traumatiser ;-;

        (La question que tout le monde se pose e_e...) Tu as réussi à aller le voir du coup? 
        Oh, je te conseille de t'intéresser doucement au secteur des dramas un de ces jours. Tu pourras avoir de belles surprises! C'est toujours super de découvrir un nouveau domaine, on a un tas de possibilité et beaucoup de chemins possibles. Et qui sait, peut être trouveras tu un nouveau secteur qui te passionneras? :p (j'essaie de me plonger tout doucement dans le monde des drama mais je laisse toujours une priorité aux animes donc ça coince un peu xD). Concernant le manga Life, j'avais dû lire quelques tomes en boutique je crois. J'aimerais bien continuer mais J'ARRIVE PAS A TROUVER LA SUITE RAHH. Apparemment, c'est encore plus trash que dans le drama, ça me rend curieuse. :d

        Alors. Je plussoie tout ce que tu as pu dire! 

        L'ost de Yuri on ice rend tellement productif, c'est universel à ce que je vois! xD Je l'écoutais en écrivant l'article haha :p 

        Je viens de grincer des dents en lisant le ''parlait toujours en mal'' xD Critique argumentée ou pas du tout? Je te copie-colle ici un paragraphe noté dans mon article sur la saison 1:
        "Je suis tout à fait d'accord pour dire que Sword Art Online aurait pu être largement meilleur, mais dans l'autre sens, il aurait pu être pire. Il ne mérite ni ses innombrables louanges, ni ses impartiales critiques. Si l'anime a autant fait parler de lui, ce n'est pas pour rien, si il a plu, ce n'est pas pour rien non plus; la question d'aimer ou pas est tout à fait légitime, mais cracher sur le titre en disant que l'anime est ''à chier'', un ''cancer de la japanimation'', ce n'est pas juste du tout, de la même manière que dire ''C'est le meilleur anime de tous les temps'' n'est pas juste non plus. "
        J'ai aimé regarder l'anime, et j'ai adoré redécouvrir la série en Light Novel. Je recommande plutôt le LN parce que 1°) c'est le matériel de base (et que l'origine d'une oeuvre est souvent meilleure) 2°) Des passages que je n'ai pas vraiment apprécié dans l'anime m'ont paru moins embêtant à la lecture  3°) J'apprécie l'enchaînement des chapitres, disons que ce n'est pas vraiment chronologique et.. C'est un truc que personnellement j'adore xD. Après, l'anime a d'autres avantages, comme une OST superbe et une animation pas dégueu.
        Tente la lecture si tu n'arrives pas à regarder l'anime ><

        Avant qu'on ne passe à février: ENCORE UNE FOIS BONNE ANNÉE!

    5
    Jeudi 12 Janvier à 10:07

    Bonne année 2017 ! =)

    Ton bilan est très sympathique, j'ai bien aimé le lire. J'ai souri en lisant la partie sur les oeuvres de Jun Mochizuki parce que je n'ai toujours pas repris Pandora Hearts (que j'ai commencé il y a longtemps), et j'ai abandonné Vanitas no Shuki au chapitre 10. Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas à accrocher aux mangas de Mochizuki. Pourtant ce n'est pas comme c'était inintéressant. On a dans les deux cas un univers plutôt sympa et des dessins soignés. Mais je n'arrive pas à me remettre dans Pandora Hearts, et pour Vanitas no Shuki, même si j'avais bien aimé le début, j'ai fini par m'en lasser (assez vite), et puis je n'accrochais pas aux personnages de Dominique et Jeanne, alors que le duo Vanitas - Noé fonctionne plutôt bien. Enfin bon, je verrai si j'en reprends la lecture. Mais je pense qu'il y a de grandes chances pour qu'il sorte en France.

    Tout comme toi, j'ai adoré Your Name. C'est un très beau film d'animation qui malgré une histoire de base déjà-vue (l'échange de corps) a su proposer quelque chose d'assez inattendu je trouve. De Shinkai je n'avais vu que Byousoku 5 Centimeter, Voyage vers Agartha et La Tour au delà des nuages. Et même si visuellement c'était superbe, niveau histoire ça ne m'avait pas impressionnée, donc je ne m'attendais pas à quelque chose d'incroyable pour Your Name malgré son succès. Et finalement ça a été une bonne surprise.

    Côté Disney, je n'ai pas eu l'occasion de voir Zootopie, mais j'en ai entendu que du bien donc il me tente pas mal. J'essaierai de le voir un jour en tout cas. Par contre j'ai pu voir Vaiana au cinéma et ça m'a bien plu. Le personnage de Vaiana est très sympathique, on avait aussi pas mal de passages comiques, de belles musiques, mais surtout des décors magnifiques ! Comme tu le dis, on devrait avoir plus de films dans ce genre.

    Re:Zero et Yuri !!! on Ice ce sont un peu les deux animes qui ont fait le plus de bruit cette année j'ai l'impression mais que je n'ai pas vus lol. Re:Zero malgré tout ce que j'entends de l'histoire ne me tente pas du tout, et le chara-design hyper moe des personnages féminins me rebute. Quant à Yuri !!! on Ice, j'ai déjà du mal avec les animes de sports en général donc il ne me tentait pas à la base, mais maintenant j'ai l'impression qu'il fait plus de bruit pour son aspect "romance" (je mets entre guillemets parce qu'il n'est pas classé comme tel apparemment) que pour l'aspect sport. La romance est un genre avec lequel j'ai du mal, et sur la saison précédente, la saison 2 de Hibike ! Euphonium m'a déçue parce qu'elle insistait un peu trop sur des relations ambiguës... ça en gâchait l'histoire. Après je ne sais pas si on peut comparer à Yuri !!! on Ice, mais disons que ce n'est pas un anime qui me tente, malgré le bruit qu'il a fait.

    J'ai aussi beaucoup aimé la saison 3 de Haikyû !! On a eu un match vraiment génial et plein de suspens (alors que je l'avais déjà lu en manga). C'était sans doute l'un des meilleurs animes de l'année pour moi. Le clip de Shelter était sympa. Par contre je déteste Perfect World. Le début était prometteur je suis d'accord, notamment avec le personnage de Ayukawa et la façon dont il vit son handicap, comment les autres prennent ça, etc... Mais arrivée au chapitre 20 j'ai décidé d'arrêter. ça m'a énervé.

    Sinon pour 2017, vivement la saison 2 de Shingeki no Kyojin !! =D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :