• Perfect World - Tome 2Chronique du premier tome ici !

    Des éléments de l'intrigue seront révélés dans l'article. 

    [Avec un jour de retard arg] Avant de débuter, joyeuse Saint-Valentin à tous, que vous ayez un Valentin, une Valentine, ou que vous la passiez sans personne à vos côtés. Passez une bien bonne journée, je vous aime.

    Perfect World est la première série de la mangaka Rie Aruga. Toujours en cours au Japon, elle compte actuellement 4 tomes en volume relié, le tome 1 est paru chez nous le 13 octobre 2016 aux éditions Akata. Un extrait est disponible sur le site des éditions Akata à cette adresse. Il est catégorisé ''Romance'', ''Société'' et ''Handicap'' et se trouve exposé côté ''Shôjo''.

     

    Perfect World - Tome 2Le premier tome s’était arrêté sur la mise en couple d’Ayukawa et Tsugumi. On entamera donc directement les hostilités en voyant apparaître les premières complications pour le couple, prédites par Tsugumi. C’est parti pour cette chronique concernant le volume suivant ! 

    Tsugumi et Ayukawa ont décidé de se mettre en couple ! Mais les deux jeunes adultes, devant mener de front vie professionnelle et vie privée, ne se doutent pas encore des obstacles qui vont se dresser devant eux. À commencer par leurs proches, qui n'acceptent pas tous la situation… Leur amour naissant pourra-t-il survivre à toutes ses épreuves ?

    Source : Akata

    ‘’Un amour semé d’embûches rend la vie plus intense !’’

    Perfect World - Tome 2Ce second tome voit apparaître les premières difficultés du couple, les premiers doutes, les premiers obstacles, et cela très rapidement : On pourra observer une gradation au fil des pages avec, au départ, certaines difficultés évoquées dans le 1er tome (comme la dépendance de la personne handicapée pour certaines activités du quotidien).
    Le couple devra par exemple affronter la rencontre avec les parents de la jeune fille, ainsi que leur jugement hâtif quant à la condition du fameux petit ami.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Citrus - tome 1

    Citrus est une œuvre de Saburouta, parue en 2012 au Japon et début 2016 chez nous. Comptabilisant 6 tomes au pays du soleil levant, on attend ici la sortie du 5ème tome par les éditions Taifu. La série est toujours en cours, et s’inscrit dans la collection ‘’Yuri’’ de l’éditeur.

    Citrus est catégorisé ‘’school-life’’ et ‘’romance’’.

    Retour en fanfare de la collection Yuri avec une très bonne oeuvre.Citrus - tome 1

    Yuzu est une jeune fashionista énergique et enthousiaste qui compte continuer à vivre pleinement sa vie de lycéenne. Seule ombre au tableau, elle ne connait pas l’amour et va jusqu’à cacher à ses amis son inexpérience derrière des mensonges pour bien paraître. Cependant, sa vie est bouleversée suite au remariage de sa mère. Obligée d’aller dans une nouvelle école très stricte réservée aux filles, la situation se complique encore un peu plus le jour de la rentrée : Yuzu se dispute avec Mei, qui n’est autre que la présidente du conseil des élèves et... sa nouvelle demi-sœur !

    Face à cette situation, Yuzu ne sait pas comment réagir. Réussira-t-elle à s’adapter à sa nouvelle vie ? Arrivera-t-elle à s’entendre avec sa demi-sœur ?

     Source: Taifu

    Citrus - tome 1

    Citrus marque le retour du yuri dans l’hexagone ; on ne va pas se mentir, peu d’œuvres traitant d’amours lesbiens sont disponibles dans nos contrées, et encore, c’est un euphémisme (un simple tour sur des plateformes telles que nautiljon démontrent que seulement 15 yuri sont édités en France … Mon cœur saigne). C’est donc avec beaucoup de bonheur que j’accueille Citrus dans ma modeste collection.... 
    Amateurs/Amatrices d'érotisme, passez votre chemin! Citrus n'est pas là pour vous présenter diverses scènes de sexe, loin de là... Et heureusement! 

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Ah, 2016. L’année se termine, une nouvelle page se tourne, et on se dresse devant 2017 un grand sourire aux lèvres.

    Je vous souhaite à tous une très bonne année 2017.

    Première nouvelle année qu’on fête sur le blog, après quelques 3 petits mois d’existence que je ne regrette pas du tout ! Cette année aura été pour moi, synonyme de changement et d’initiative. Je n’étais jamais autant sortie de ma zone de confort, et je dois admettre que cela fait un bien fou. Une sorte de renaissance en soit (le mot est fort mais le cœur y est). En mai je rejoignais le Yatta-Fanzine (bisous à eux) au poste de Rédacteur Anime, en septembre j’entrais en filière scientifique au lycée, en octobre je créais le blog sur lequel vous vous trouvez en ce moment. Le temps passe vite l’air de rien.
    Je n'ai pas vraiment de statistiques ou de chiffres à donner (la perte de la liste de mes lectures et visionnages de l'année est assez problématique pour le coup haha), je tenais juste à vous remercier car en à peine 3 mois, nous avons passé la barre des 500 visiteurs et des 1000 pages vues sur le blog. Vous êtes également plus de 100 sur mon compte twitter, et je dois admettre que tout cela me fait sacrément plaisir. Donc, un grand merci.

    Passons ; bilan de l’année oblige, aujourd’hui je vous propose un retour sur ces œuvres qui auront fait mon année 2016 : Au programme, de l’animation, du jeu vidéo et tout le toutim.
    A noter que cet article est simplement un bilan, non pas une chronique, critique ou quoi que ce soit.
    Les œuvres citées font partie de celles que j’aurai commencé/terminé durant l’année 2016.

     __

    CES OEUVRES CARACTÉRISANT MON ANNÉE 2016

    Petit Bilan de l'année 2016

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • LIFE aborde des thèmes durs tels que la persécution, la violence parentale, le suicide. A vos risques & périls donc.

    LIFELIFE

    LIFE est à l'origine, un manga de Keiko Suenobu, comptabilisant au total 20 tomes. Publié aux éditions Kodansha (en France, par Kurokawa), la série a eu droit à une adaptation en drama, au Japon, en 11 épisodes de 36 minutes chacun en 2007. C'est de l'adaptation dont nous allons parler aujourd'hui; Diffusée sur la chaîne Fuji TV, la série est catégorisée ''Drame'', ''Ecole'', ''Ijime''.

    Avant de débuter, un point vocabulaire s'impose: Ijime (苛め ou 虐め en japonais), peut se traduire littéralement par ''intimidation'', ''brimade''. C'est un problème qu'on rencontre en général dans le milieu scolaire, mais également dans le monde du travail. La personne victime d'ijime se verra rejetée de son groupe, de sa classe; ce rejet pourra être accompagné de brimades, de vols, de violences, et j'en passe. L'ijime est très courant au Japon, mais fait partie des sujets tabou.
    Petite anecdote: L'auteure de LIFE a d'ailleurs souffert d'ijime durant sa scolarité, et elle n'est certainement pas un cas isolé. 

    LIFE

    Ayumu est une collégienne aux résultats scolaires médiocres. Elle souhaite intégrer un lycée prestigieux pour ne pas être séparée de sa meilleure amie, Shii, élève brillante et sérieuse, qui possède toutes ses chances d'intégrer ce lycée. Ayumu décide de travailler dur, avec l'aide de Shii, pour réussir le concours d'entrée et ainsi tenir leur promesse d'aller ensemble dans ce même lycée. Le jour des résultats, Ayumu est reçue, mais Shii échoue. Déçue par cet échec, elle rejette la faute sur Ayumu et brise leur amitié avant de faire une tentative de suicide. Ayumu qui se sent coupable de cette rupture va commencer à s'automutiler.

    Elle commence alors une nouvelle année seule dans ce lycée, avec la peur de blesser involontairement les autres. Cependant, elle parvient de nouveau à s'ouvrir grâce à l'aide de Manami, une fille populaire qui l'a prend sous son aile. 
    Mais bien que les choses semblent s'améliorer, elle va vite apprendre à ses dépens que l'apparence de ses camarades de classe ne reflète en rien leur vraie personnalité...

    Source: Nautiljon & modifications personelles 

    LIFEUN THEME DELICAT ET BIEN TRAITÉ: L'IJIME

    Si j'ai été attiré par LIFE, c'est en partie du fait qu'on m'en avait chanté les louanges, et que je cherchais en plus une oeuvre à me mettre sous la dent afin d'entrer dans le monde des drama. Ajoutez à cela les thématiques abordées, c'est à dire l'ijime en milieu scolaire, ni une ni deux, j'ai entamé mon visionnage sans hésiter. Autant annoncer la couleur dès le départ: C'est du très bon.

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Ca y est. Mois de décembre, l’hiver a déjà commencé, et il se fait bien ressentir le bougre. Enfin ; rangez moi donc ces mines renfermées et boudeuses, nous allons faire un retour en pleine période estivale pour parler film d’animation :

    Aujourd’hui, on aborde Summer Wars.Summer WarsSummer Wars

    Summer Wars est un film d’animation original de 1h55, sorti du studio Mad House en 2009. Il est le 5ème film du réalisateur Mamoru Hosada (La Traversée du Temps, Les enfants loup et plus récemment Bakemono no ko). A noter que plusieurs adaptations, manga et light novel, ont vu le jour depuis sa sortie.
    Le film est catégorisé ‘’Comédie’’, ‘’Aventure’’, ‘’Science-fiction’’, ‘’jeu’’, ‘’Famille’’ et est licencié chez nous par Kazé.


    Bienvenue dans le monde virtuel de OZ : la plateforme communautaire d’internet, véritable réseau social entre Mixi, Facebook et Second Life ! En se connectant avec son avatar depuis un ordinateur, une télévision ou un téléphone, des millions d’avatars amis ou ennemis alimentent le plus grand réseau social en ligne de tous les temps pour une nouvelle vie, hors des limites de la réalité.

    Source : Kazé

    Summer Wars

    Summer WarsUN SCÉNARIO COMPLEXE, ‘’PARCE QUE LE JAPON’’

    Dans Summer Wars, on suivra le jeune lycéen Kenji Koiso, passionné de mathématiques. Ce jeune garçon travaille à la maintenance d’OZ durant les vacances d’été, jusqu’à ce qu’une de ses camarades, Natsuki, lui demande de la dépanner l’accompagnant chez sa famille.

    Lire la suite...


    2 commentaires