• Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    ©REKI KAWAHARA/ASCII MEDIA WORKS/SAO Project  

    Sword Art Online est, de nos jours, une licence qu'on ne présente plus. Étant de base une série de Light Novel toujours en cours au Japon (les tomes sont disponibles en France aux éditions Ofelbe), l'oeuvre de Reki Kawahara dispose également d'une flopée d'adaptations, que ce soit en jeux vidéos, en manga ou en anime; c'est précisément du dernier support que nous allons parler dans cet article, celui-ci ayant connu un énorme succès en France. 

    L'anime Sword art Online se divise en 2 saisons pour le moment, la première sortie en 2012 et la seconde en 2014, pour un total de 50 épisodes [25 épisodes par saison, elles sont toutes les deux licenciées chez Wakanim]. Une troisième saison ainsi qu'un film introducteur sont à paraître. Le tout est produit par A-1 pictures. Dans cet article, je me concentrerai seulement sur la première saison de l'anime (des articles consacrés à la seconde saison ainsi qu'au Light Novel seront publiés plus tard), qui a reçu un accueil mitigé; d'un côté, les personnes hurlant au génie, et de l'autre, celles pestant contre ''un succès non-mérité'' (sans oublier les personnes au centre. Même si ces derniers sont souvent omis dans les débats). Mais pour quelle raison? Pourquoi une aussi si nette différence? Sword art Online mérite-t-il ses flots de compliments, ou a contrario, ses flots de reproches? 

    ___

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    2022. L'ascension de la réalité virtuelle atteint son apogée avec la création du Nerve Gear, un casque permettant de se plonger entièrement dans un monde virtuel en "déconnectant" l'utilisateur de la réalité. Le jeu Sword Art Online, un MMORPG (Massively Multiplayer Online Role Playing Game) est le premier bénéficiaire de cet appareil. Cependant, lors du lancement, les 10.000 joueurs connectés se retrouvèrent piégés à l'intérieur du monde virtuel par le créateur du jeu, Kayaba Akihiko; le seul moyen de s'échapper étant de battre les différents boss des 100 paliers, l'affaire s'avère encore plus ardue car si un joueur perd la vie dans cet espace virtuel, il meurt également dans la réalité. 

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    La première saison de Sword art Online se divise en 2 arcs: L'arc SAO (Sword art Online) et l'arc ALO (Alfeim Online). Voyons tout ça dans l'ordre et commençons par ce premier arc.
    Avec un concept qui a déjà fait ses preuves auprès du public, s'appuyant sur des personnes coincées dans un monde virtuel, (et qui est, qu'on se le dise, plus très original de nos jours), le premier arc met les bases rapidement avec quelques explications sur les mécanismes du jeu dès le premier épisode. Des informations seront délivrées au public parfois le long des 14 épisodes de ce premier arc. On essaie d'instaurer une certaines tension de la mort dès le départ (en donnant le chiffre de joueurs ayant perdu la vie par exemple) qui pourra tenir le public en haleine et le pousser à regarder jusqu'au bout la série: Vont-ils réussir à s'échapper de ce monde? Si oui, combien restera-t-il de survivants? Ajoutons à cela, l'idée des Player Killer (PK), ces joueurs tuant les autres joueurs (si vous ne pigez pas deux mots d'anglais), qui n'est... Pas assez mise en lumière, qu'on se le dise; nous savons qu'ils existent, mais nous ignorons complètement leur but; il y a même des guildes de PK, mais pour quelle raison? Cela pourrait être une manière de montrer que le pire ennemi de l'homme, c'est l'homme lui même, beaucoup de spéculations sont possibles. Il n'empêche que ce manque de profondeur entraîne plus un certain ''je-m'en-foutisme'' qu'une réelle terreur, mais soit. Le reste fait son boulot, on peut avoir peur pour le sort de certains personnages, craignant pour leur vie, comme on peut totalement se moquer de l'avenir d'autres; cela dépend totalement de qui est au centre de l'action

     Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

     Les personnages d'ailleurs, parlons-en. Nous suivrons l'aventure sous le point de vue de Kirito, un jeune adolescent ayant déjà eu l'occasion de participer à SAO lors de la phase bêta. Très rapidement, il nous sera présenté comme quelqu'un ayant énormément de compétences (voir beaucoup trop à vrai dire) tant et si bien qu'il sera surnommé ''Beater'' par les autres joueurs (contradiction de ''Bêta-testeur'' et ''Cheater''); les personnages secondaires participent à cette impression, ces derniers rencontrant tour à tour Kirito, qui leur viendra en aide à chaque fois, montrant la différence de niveau, et dans un sens c'est assez dommage: On retrouve une foule de personnages secondaires qui servent seulement d'appui au Main-character, apparaissant lors d'un épisode pour ne plus intervenir ensuite, ces personnages auraient pu se révéler tellement intéressant que s'en est très frustrant de les voir ainsi éclipsés. Comme dans beaucoup d'autres oeuvres, ils ne sont là que pour permettre au héros d'évoluer, aucune réelle volonté de développement n'a été employée à leur sujet; en exemple concret, je peux sans aucun doute parler de la mort d'un ou plusieurs personnages, qui permettra à Kirito de prendre conscience que la mort est bien réelle et que la vie des autres compte aussi; cela pourra également lui permettre de connaître ses limites: Malgré le fait qu'il soit fort, il ne l'est pas assez pour protéger tout le monde. De prise de conscience, cela deviendra peu à peu un tabou, une peur (on aura même droit à une petite crise à la ''[lire avec un ton grave] C'est à moi de le faire, seul.", parce que les personnages '''''torturés psychologiquement'''''', les fans apprécient.), puis... Une force?

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    On pourra également observer la formation d'un harem autour de Kirito (enfin, le mot est un peu fort tout de même), cependant, ce dernier n'aura d'yeux que pour une seule et unique personne: Asuna.
    Pour aborder le cas d'Asuna, remontez quelques lignes en arrière et effacez tout ce que j'ai pu dire sur les personnages secondaires; Asuna nous est montrée comme étant une femme forte et indépendante, qui n'a besoin de personne pour la protéger. Peu d'informations ont pu filtrer à son sujet dans cette première saison néanmoins. Kirito et elle formeront donc le duo parfait, à qui rien ne résiste, risquant leur vie l'un pour l'autre; et si la première partie de l'arc 1 est plutôt centrée sur le protagoniste, la seconde focalise plutôt l'attention sur ce binôme, éclipsant complètement le reste du monde. Point fort? Point négatif? A vous de juger là dessus, la balance s'équilibre des deux côtés. 

    Au niveau du déroulement de l'intrigue, il se fait globalement sous la forme d'un épisode pour une histoire, la plupart des personnages secondaires ayant leur petit épisode bien à eux, même si nous n'oublions pas pour autant l'objectif principal: Sortir du jeu. C'est ainsi qu'il y aura très souvent des ellipses, pouvant décontenancer à première vue. On ne s'intéresse pas vraiment au farm du héros pour gagner des points d'expériences, car clairement, ce n'est pas ce qui nous intéresse; le but est de s'enfuir du jeu Sword art Online, et pas d'explorer l'intégralité des maps.
    Et c'est grâce à ces ellipses notamment que l'on peut affirmer une chose: L'arc Sword art Online va beaucoup trop vite, c'est un fait; c'est répété encore et encore, mais il aurait pu très facilement tenir sur 25 épisodes; résultat des courses, on a une vive impression de trop peu. L'essence de la série est passée à la trappe

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    Passons maintenant au second arc de l'anime, commençant à partir du 15ème épisode jusqu'au 25ème; il est sûrement l'un des arcs les plus critiqués de la saga Sword Art Online, et ce, pour des raisons très simples: Récapitulons; le public a eu droit à 14 épisodes mettant en scène des personnes coincées dans un jeu vidéo qui entraîne, en cas de mort virtuelle, une mort réelle: Tension de la mort, conflits internes, un antagoniste charismatique. Tandis que le second arc est basé sur la recherche d'Asuna dans un autre MMO. A la suite du premier arc, le second fait bien assez pâle figure, il souffre du comparatif et on remarque de suite le manque d'enjeu; même si, enjeu il y a, Kirito ayant à la retrouver en à peine une semaine, on peine à ressentir le poids de cette dead-line, pour la simple et bonne raison que notre protagoniste n'a pas l'air de vraiment s'en soucier. Comment voulez vous que le spectateur se sente impliqué dans quelque chose si même le personnage principal ne l'est pas?

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    Ajoutez à cela le grand méchant de l'arc absolument ridicule et malsain, qui dévoile tout ses plans machiavélique lors de sa première rencontre avec le héros [J'aime les facilités scénaristiques]. On croirait que tout son organisme lui hurle de montrer qu'il est un méchant très sombre et très très méchant (j'insiste un peu) qui abuse des jeunes filles qui dorment, attention. Tellement que ça en deviendrait gênant. Après, le bonhomme souffre d'un complexe d'infériorité par rapport au génie qu'est Kayaba Akihiko (le créateur du jeu SAO si votre mémoire est bonne), et il le fait savoir en fin de saison.
    Le statut d'Asuna ayant régressé au statut de ''princesse prisonnière faible et qui a besoin de quelqu'un pour la sauver'' doit également y être pour quelque chose. L'arc 1 et l'arc 2 se contredisent entre eux, pourquoi nous présenter un personnage comme étant une fille forte pendant 14 épisodes pour ensuite la montrer dans une position de princesse clichée et dépendante? Là est la question, et cela peut laisser perplexe. 
    Mais ce qui est le plus récurent dans les reproches de cet arc, est sans doute la présence d'un personnage: L'arc 2 nous met en scène la soeur (même si officiellement, elle est sa cousine) de Kirito, Suguha. Quel est le problème avec Suguha? Elle éprouve de l'amour pour son frère. Blasphème, on s'affole, on hurle à l'inceste. Puis on se calme. Cet amour ne lui sera jamais rendu, ou bien seulement par des gestes qui se font entre un frère et une soeur, rangez donc vos armes. Par rapport au personnage de Sugu, je tenais tout de même à souligner le fait qu'elle est sûrement l'un des personnages les plus développés de Sword art Online, et que sans elle, il n'est pas dit que Kirito aurait atteint à temps son objectif. De plus, elle fait ce qu'il y a de plus beau lorsqu'on aime quelqu'un: Pour le bonheur de l'être aimé, elle mettra ses sentiments de côté pour l'aider. Et ça, quoi qu'on puisse en dire, c'est beau. Et non, elle n'est pas juste une paire de seins sur patte, quoi qu'on puisse en dire.

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    Côté animation, même chose pour les deux arcs: c'est fluide, tout particulièrement lors des scènes de combats contre certains boss. On notera l'utilisation de la CGI/des images de synthèse pour l'animation de certains monstres massifs, ou pour certains mouvements (qui sont, soit dit en passant, loin d'être à jeter). De plus, quelque chose me tenant à coeur, c'est vraiment très beau à regarder, les couleurs rendent merveilleusement bien à l'écran, cela crée une certaine harmonie. Le chara design est soigné, les graphismes aussi (surtout les gros plans, le reste est à discuter selon la situation).
    Enfin, un point très importants, l'OST est excellente; correspondant tout à fait à l'univers fantasy/médiéval du MMO, on remerciera Yuki Kajiura (<3). Les scènes n'en ressortent que plus épiques (surtout certains combats, j'insiste là dessus). 
    Cette première saison se terminera sur une fin assez ouverte, laissant un air d' ''à bientôt'' au spectateur.

    On pourra sans aucun doute reprocher à la série ses nombreuses facilitées scénaristiques, rendant parfois le tout assez perturbant et très peu crédible; il est vrai que certains événements ainsi que la conclusion se révèlent assez simples et faciles (même si j'applaudis certains retournements de situations tout de même, ne soyons pas mauvaise langue); Sword Art Online est loin d'être un anime psychologique avec une morale et etc, c'est plutôt un anime qu'on regarde sans réfléchir énormément; pour le coup c'est assez dommage (ou bien, il y a une morale mais elle m'est complètement passée sous le nez). 
    Des mystères persistent toujours, surtout sur le jeu SAO. Est ce intentionnel ou bien simplement de la fainéantise de la part de l'auteur? Afin de laisser le public imaginer de lui même? (On ne sait toujours pas pourquoi le créateur de Sword art Online a commis ces actes, ce dernier ayant répondu ''Je ne sais plus'' au protagoniste lorsqu'il lui a demandé... REALLY?)
    On pourra également remettre en cause l'invincibilité de Kirito: Où qu'il aille, il est considéré comme surpuissant et ''le meilleur des joueurs'', quoi qu'il fasse, tout est facile pour lui, il a toujours une longueur d'avance sur tout le monde; et on va passer 25 épisodes à rappeler au public à quel point ce garçon est génial. La haine de beaucoup de personnes à son sujet reste compréhensible, tout comme l'amour que d'autres peuvent lui porter l'est aussi.
    Mais le plus gros reproche qu'on puisse faire à l'anime est le fait que tout soit aussi léger. L'anime aurait pu être excellent s'il y avait eu plus de tension pour moins de légèreté; elle est en soit une qualité mais aussi un énorme défaut, surtout sur une intrigue telle que celle-ci. Le public ressent très peu la pression qu'il peut y avoir sur les personnages (et la rapidité de l'anime y est peut être pour quelque chose). C'est assez dommage compte tenu du potentiel qu'il aurait pu avoir. 

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    Je suis tout à fait d'accord pour dire que Sword Art Online aurait pu être largement meilleur, mais dans l'autre sens, il aurait pu être pire. Il ne mérite ni ses innombrables louanges, ni ses impartiales critiques. Si l'anime a autant fait parler de lui, ce n'est pas pour rien, si il a plu, ce n'est pas pour rien non plus; la question d'aimer ou pas est tout à fait légitime, mais cracher sur le titre en disant que l'anime est ''à chier'', un ''cancer de la japanimation'', ce n'est pas juste du tout, de la même manière que dire ''C'est le meilleur anime de tous les temps'' n'est pas juste non plus. Sur l'échelle de l'objectivité et de la bonne foi, c'est assez bas. Enfin bien évidemment, n'importe qui est capable d'aimer et d'être fan de n'importe quoi, je voulais juste dire que ces débats sans fin entre pro et anti n'ont aucun sens, car ils ont tord des deux côtés. [Par contre, critiquer l'anime en disant qu'il est mainstream, ça ne passe pas, trouvez un autre argument que celui là sérieusement, ça suffit. Comme critiquer parce que les autres critiquent, c'est ringard, arrêtez ça aussi; une critique se fait avec des arguments de base.]

    Personnellement, j'ai beaucoup aimé Sword art Online, malgré ses nombreux défauts, j'ai adoré ses personnages, leurs relations, son histoire, les musiques, l'univers, et je n'aurais jamais honte de le dire. Je réalise bien que ce n'est clairement pas l'anime du siècle (si je pensais le contraire, j'aurais sûrement pondu un article ''SAO C KOOL'', pas très argumenté), que dans 15-20 ans, il sera sûrement oublié, mais j'aime. Aussi simplement que ça. L'air de rien, nous sommes libres d'aimer ce que nous voulons, sans limite, sans qu'on ne se retrouve jugé parce qu'on aime telle ou telle chose, tout simplement parce qu'on est libre. On peut tout aimer comme on peut tout détester, c'est un fait; le plus important étant qu'on se forge notre propre avis. Et le fait d'avoir chacun un avis différent sur un sujet fait clairement la richesse de l'être humain, ça nous permettra de DISCUTER, D'ARGUMENTER, DE CHANGER D'AVIS, D'INTERAGIR pour découvrir d'autres opinions que la sienne.
    Et ça, c'est faire preuve d'ouverture d'esprit.

    Pourquoi j'ai aimé Sword Art Online?

    En espérant vous retrouver en zone commentaire.

    INFORMATIONS: 
    Titre VO: ソードアート・オンライン
    Origine: Japon               Année de parution: 2012
    Studio: A-1 pictures       Réalisateur: Itou Tomohiko
    Durée: 25x23min


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 18:07

    Très bel article :)

    Je n'ai pas encore regardé SAO, mais il est vrai que les avis sont très partagés. J'ai lu effectivement que beaucoup n'avait pas aimé la 2ème partie, et aussi la romance trop omniprésente.

    Personnellement il me tente bien donc je compte bien le tester, je pense qu'il pourrait me plaire car le thème, bien que bateau, est un thème qui me plait bien :)

    C'est vrai que les gens ont tendance à avoir la critique facile dès qu'un anime à du succès et n'hésite pas en même à dénigrer les personnes qui les aiment et ça c'est dommage. J'en ai déjà fait les frais en disant être fan de Naruto haha.

    Les gens qui croient avoir le monopole du bon gout m'énerve au plus au point et c'est dommage de voir ce genre de guéguerre car les gens sont incapables de respecter les gouts des autres.

    Après je ne pense pas que ne pas être objectif est gage de mauvaise foi, car les gouts et les couleurs sont subjectifs avant tout. On a beau dire qu'on va écrire une critique de façon très objective, ça ne changera rien, car notre avis sera personnelle ^^

    Moi même je ne suis pas toujours très objective dans mes critiques, mais après ça reste mon ressenti personnelle, et puis si on devait vraiment tout le temps être objective, je crois que peu d'anime aurait des bonne note x)

    Enfin bref, de toute façon on a pas a justifié qu'on aime tel ou tel anime, on aime et puis c'est tout, et ceux qui ne respectent pas, qu'ils aillent se faire foutre xD (pardon pour le langage, je m'enmporte un peu :P)

    En tout cas ton article était très interessant, et j'ai hâte de voir le prochain :D

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 19:16

        J'espère sincèrement que ça te plaira, et au pire, si tu n'arrives pas à accrocher à l'anime, jette toi sur le Light Novel (j'ai eu tellement de mal à ne faire aucun comparatif avec dans l'article arg), il est genre.. Très bon. Il n'efface, certes, pas tous les défauts qu'on peut trouver dans l'anime mais il est en tout cas meilleur. De mon point de vue du moins. 

        Je plussoie totalement. 'Suffit de voir comment sont vu les gens qui aiment les animes/mangas très populaires type One Piece, Naruto (je reprend ton exemple), Fairy Tail, Bleach. C'est une assez triste mentalité. 

        Je n'ai rien à dire de plus là dessus.

        Être objectif est impossible, c'est une certitude; heureusement, nous ne sommes pas des robots. Par contre, je pense qu'on peut s'en rapprocher légèrement juste en nuançant des propos, et en réfléchissant sur ce qu'on regarde surtout, pas juste en balançant ça et là des ''c'est bien'' ''c'est pas bien'', la justification c'est la perfection huh. 
        Quand je disais ''mauvaise foi'', c'était surtout pour le fait de qualifier un anime comme étant ''le meilleur'' ou ''le pire'' à vrai dire, parce que dans un sens comme dans un autre, c'est une notion qui est amenée à changer et à évoluer, et je juge que ça n'a pas vraiment sa place dans une critique. Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire. x) 

        L'être humain est subjectif dans sa manière de pensée de base donc bon. Et c'est cette subjectivité qui alimente les débats, si on pensait tous la même chose ça serait assez ennuyeux. Enfin ça se dose après, trop de subjectivité tue la subjectivité. :p 

        Bah personnellement, je suis une amoureuse de la justification et de l'argumentation, quand on me demande un avis sur quelque chose, en général je répond en argumentant sur pourquoi j'ai aimé, ça permet de surrenchaîner et c'est assez plaisant. Mais le respect de l'avis d'autrui, c'est vraiment ce qu'il y a de plus important.

        Merci, ça me fait très plaisir!! :D

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 19:45

        Ah les light novel, je n'en ai toujours pas testé, et pour l'instant ça ne m'interesse pas plus que ça, pourtant j'aime lire, mais je sais pas pourquoi, ça ne m'attire pas xD Et puis j'ai commencé à tester les visual novel, si je commence  les light novel, je m'en sors plus haha.

        Je suis d'accord sur le fait qu'il faut un minimum argumenté et que les "c'est bien" ne sont pas intéressant quand on veut débattre avec quelqu'un. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'être trop objective n'est pas bon. Et c'est souvent pour ça que certains animes sont notés si durement, si injustement, parce que certaines personnes veulent trop être objectives, et pas assez subjectives.

        Je prend exemple sur SAO. Imaginons que je veux lui attribuer une note et en faire une critique. Le scénario est basique, vraiment pas original, donc en toute objectivité je devrais sévir, lui faire baisser sa note, car certains animes sont 10 fois plus originaux et recherchés. Mais d'un côté, bien que l'intrigue soit du déjà vu, j'aime beaucoup, et en général c'est un thème qui ne me dérange pas et qui au contraire me plait. Comment dois je du coup noter l'oeuvre ? Dois je plutot énoncer ça comme un défaut, ou plutot n'en pas tenir compte ? Ou est la limite de l'objectivité ?

        Parce que je vois beaucoup de critiques qui se veulent trop objective, et à la fin elles deviennent des bêtes analyses de l'oeuvre en question. Alors certains c'est peut être le but recherché, mais je sais que pour beaucoup ça ne l'est pas. J'ai vu beaucoup de blogs, dont leur but, était de donner envie aux gens de voir tel ou tel anime, et finalement la plupart comme je viens de le dire devient une analyse, et dans ces cas, difficile de savoir ce qui a plu vraiment à la personne.

        Je sais pas si je me fais comprendre xD Enfin bref, mon but n'est pas de rentrer dans un débat sans fin, mais comme tu as soulevé ce point, je me suis dit pourquoi pas en parler x)

        Ah moi aussi j'aime bien argumenter (sinon j'écrirai pas de critiques haha) quand on me demande mon avis, mais le problème, c'est que la majeur partie du temps, tu tombes sur des gens pas respectueux du tout xD Surtout sur certains forums -_- (pour ça que je les fuis par moment).

    2
    MynameisnotPing
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 19:08

    Oui, après t'avoir envoyé de longs messages pour te dire ce que j'en pensais, je poste ici aussi. Parce que dans quelques temps mes pavés seront trop éloignés dans le fil de nos discussions, et que j'aurais ainsi le plaisir de relire ce que j'ai pensé de ton article (premier sur ce blog qui plus est).

    J'ai aimé la justesse de tes arguments, parce que je me suis reflétée en eux, que ce soit sur le deuxième arc, ou sur les personnages principaux. J'ai même éprouvé de la sympathie pour la cousine c'est dire! Meme si au fond je sais que c'est la façon dont elle est tournée qui m'énerve plus que le personnage en lui même. J'en avais ras le cul que tous les autres personnages féminins soient amoureuses de Kirito, alors que la cousine au final est celle dont on peut comprendre le mieux les sentiments. Mais avec les autres demoiselles avant elle, ça fait juste effet répétition, et comme en plus elle est très présente, ça n'a pas arrangé les choses pour moi :')

    Et ta conclusion ? Que dire... Encore de la justesse, quand je pouvais m'attendre à des remarques bien placées dont tu as le secret. Mais non, pas de "allai vous fair vouar vous zavai pa darguman je daitaist ce monde diraiflaichi" (ok. t'aurais pas dit ça comme ça. mais le but est le même mddrr), mais une belle note qui dans un monde utopique aurait mis tout le monde d'accord.

    En bref, je me suis reflétée dans tes arguments, parce que même si aujourd'hui j'ai plus autant le sentiment d'ADORER À FOND sao, j'ai aimé et j'aimerai toujours d'un façon bien particulière l'histoire, les personnages, les graphismes, l'opening et tout le reste de cette première saison. J'en garde de très très bons souvenirs, et les deux éditions collector sur mon étagère peuvent en témoigner.

    Du coup, si quelqu'un autre que le créateur du blog venait lire mon commentaire, et n'avait pas encore vu SAO, sache que TOI LÀ, je te conseille de regarder cet anime. Parce qu'au final, que tu le détestes ou que tu l'adores, ça te permettra de te rendre compte que toute l'engouement autour, bon comme mauvais, n'est pas pour rien. Et que si tu aimes discuter anime avec des personnes, SAO permet de rebondir et d'argumenter sur un milliard et demi de choses. Alors j'espère que, comme moi, tu auras plaisir à exposer ton opinion, et à accepter ceux des autres, car qui sait ? Ça te fera peut-être ouvrir les yeux sur certaines choses.

    Sword Art Online, pour le meilleur comme pour le pire.

    3
    LaDécoloréeMDR
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 20:04
    J'ai pris du temps pour te lire ! Sache le !
    Bref, pour parler de l'article en lui-même, sache que tu peux être fière jeune tsundere ! C'est bien construit, fluide, agréable et sympatoche ! Ouaip~ Sois fière de toi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :