• 2020 & l'année de la reprise

    Le dernier bilan remontait à 2016. On ne peut pas dire que j'ai fait preuve de régularité sur ce format, mais je trouvais cela sympathique de se retrouver pour parler un peu de cette année, et ce qu'elle a représenté en terme de manga, animation et oeuvres en tout genre. On est donc parti pour entrer dans le monde des bilans de fin d'année, vous allez très probablement en lire plus d'un. 

    2020 aura été pour moi, l'année de la reprise, car synonyme de la fin de mes 2 années en classes préparatoires. Je me suis déjà étalé à ce propos dans un de mes derniers articles (celui-là), donc je ne vais pas épiloguer plus longtemps à ce sujet, mais quel plaisir d'être de retour dans la communauté des fans de japanimation & de culture populaire asiatique en général. Comme il y a 4 ans, je vais donc ici faire un retour sur ces 9 oeuvres qui ont fait de mon année 2020, une bonne année (originellement 12, mais on va en supprimer 3 pour motif confinement). Au programme, de l'animation, encore de l'animation, du jeu vidéo, et du manga à tout-va, on est parti.

     

    CES OEUVRES CARACTERISANT MON ANNÉE 2020 

    2020 & l'année de la reprise

    KIMETSU NO YAIBA - Aniplex, Shueisha, Panini

    Depuis plusieurs mois, son nom fait de plus en plus écho, que ce soit en France ou au Japon. Demon Slayer, manga de Koyoharu Gotôge, semble s’être imposé dans une industrie répondant à des codes précis et assurés. Cette œuvre attise la curiosité et compte de plus en plus d’adeptes, comme en témoigne son chamboulement du top Oricon, top hebdomadaire japonais de ventes de mangas, avec des performances jamais vues depuis 10 ans. 
    “La simplicité est la sophistication suprême”, nous dit Da Vinci, et Demon Slayer prouve qu’il ne faut pas nécessairement une histoire compliquée pour être bon. Grâce à une direction artistique menée avec brio, doublée d’une très bonne bande originale, le studio Ufotable a fait d’un shonen générique à l’histoire assez linéaire une œuvre avec des fans en demandant toujours plus. 
    Aujourd’hui, les fans d’animation, moi y compris, attendent plus que jamais la sortie en salle de la suite de l’adaptation, Demon Slayer - Le train de l’infini. Déjà parue au Japon, elle a su faire ses preuves au box-office en s’inscrivant comme le troisième film le plus lucratif au Japon. Démarrant un nouvel arc, introduisant de nouveaux personnages, il laisse planer la rumeur  d’une seconde saison. J'attend tout particulièrement la sortie du film car, ayant terminé le manga, et sachant donc à quoi m'attendre, je sais qu'il ne peut qu'être phénoménal.

     

     

    2020 & l'année de la reprise

    SHINGEKI NO KYOJIN - Wit studio, MAPPA, Pika édition

    J'avais énormément de retard sur les tomes, retard que j'ai rattrapé en me relisant l'intégralité de la série, et je suis plus qu'hypé pour la suite. On a déjà chez Wakanim cette excellente dernière saison, et la communauté est une nouvelle fois en effervescence, c'est communicatif. J'admire toujours cette capacité qu'ont certaines série à animer les foules, et on ne peut pas dire que Shingeki no Kyojin fasse dans la dentelle. D'une certaine façon, j'ai l'impression que la série a initié beaucoup de monde à la pop-culture japonaise, on a une toute nouvelle génération de public, et ce n'est pas plus mal à mon sens. Impossible de vous spoiler donc je vais éviter de m'étendre, mais qui est votre personnage préféré? J'ai l'impression que je pourrais donner toute ma vie pour Armin... C'est donc ça les comfort character?

     

     

    2020 & l'année de la reprise

     ANIMAL CROSSING NEW HORIZON - Nintendo

    Je comptais, à l'origine, ne parler que d'animation et de lectures, mais Animal Crossing a occupé une telle place dans mon année, que je ne pouvais pas ne pas en parler. Acheté dès le premier jour du confinement (avec une petite switch lite en prime...), j'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver ce nouvel opus, d'autant plus que l'engouement autour était énormément entraînant, et j'ai beaucoup apprécié de voir une communauté plus que réactive et créative. C'est assez inspirant, et aujourd'hui encore, le jeu continue toujours d'occuper un gros pourcentage de la communauté, et c'est génial. D'autant plus que Nintendo prévoit d'alimenter pour encore un petit bout de temps cette version avec des mises à jour, Animal Crossing va continuer de voir les beaux jours arriver. 

     

     

    2020 & l'année de la reprise

    NOVA - Caly, H2T 

    Caly est une auteure que j'apprécie énormément, notamment sa série Hana no Breath éditée chez H2T (article sur le tome 1 visible ici). C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que je me suis procuré le 1er tome de sa nouvelle série, Nova. J'ai même eu l'occasion d'aller la rencontrer en dédicace au mois d'octobre à la librairie Le Renard Doré!  J'aimerais beaucoup faire un article complet pour en parler de manière plus concrète. Ce titre change assez radicalement de registre par rapport aux précédentes oeuvres de Caly, on se retrouve ici dans un univers plus sombre et fantastique. J'ai eu un gros coup de coeur pour le duo de protagonistes, la mystérieuse et énigmatique Nova, et l'innocent Rease. J'apprécie toujours autant le trait de l'auteure, il me fait toujours autant voyager. En tout cas, j'ai très hâte de me procurer la suite, et je ne suis pas prêt d'arrêter de suivre Caly! 

     

     

    2020 & l'année de la reprise

    FRUITS BASKET - TMS Entertainment 

    J'en avais déjà parlé dans l'article pour la semaine du shôjo 2017, mais Fruits Basket est l'une de mes séries préférées, si ce n'est ma romance préférée. Je l'ai découvert à un âge de transition (comprenez, le début de mon adolescence), et il m'aura fait grandir sur beaucoup de points. On a tous cette oeuvre qui nous aura fortement marquée, Fruits Basket fait partie de mon panthéon personnel. Comprenez donc que l'annonce du remake de sa version animée m'a plus qu'enchantée, et j'ai enfin pu terminer sa première saison en septembre. Bien plus accessible que sa première version de 2001, et que son matériel originel de 1998, en plus de lui être bien plus fidèle, Fruits basket 1st season est une véritable bouffée d'air frais, avec une animation très propre, des dialogues collant mots pour mots au manga; c'est un véritable plaisir de retrouver Tohru et la famille Sohma. Et ce remake peut réconcilier les personnes boudant le manga pour son style graphique. J'aimerais vraiment que le monde comprenne à quel point Fruits Basket est une aventure humaine incroyable diffusant un nombre énorme de beaux messages... 

     

    2020 & l'année de la reprise

     BALLROOM E YOUKOSO - Production I.G

    A mes yeux, chaque épisode de Ballroom e Youkoso est une véritable pièce d'art, une magnifique peinture. Je n'ai jamais été vraiment touché par le domaine de la danse, et je ne pensais pas réellement y être sensible, et me voici à vous présenter cet anime de 24 épisodes dans ce bilan annuel... Ballroom e Youkoso est magnifique, le style sied parfaitement au monde de la danse, c'est si dynamique, si vivant, si passionné... Les palettes de couleurs à l'écran sont généralement somptueuses, et on découvre un tout nouveau monde à chaque danse. J'ai particulièrement adoré le personnage de Chinatsu, qui arrive dans la deuxième moitié de la série, qui a un impact gigantesque sur la série. Les dynamiques entre les couples de danseurs sont également très intéressantes, et l'immersion est totale. J'ai hâte de pouvoir retrouver cette série que j'aime temps dans son format originel en 2021.

     

    2020 & l'année de la reprise

    MY NEXT LIFE AS A VILLAINESS - Silver Link

    Grand amateur d'Otome, quand j'ai lu le synopsis d'Hamefura (je résume parce que le titre est super long), j'ai tout de suite été surpris: Un isekai où la personne se réincarne en la méchante de son otome game? J'achète! Chaque semaine, l'épisode était une petite dose de couleur et de rire, le personnage principal étant drôle malgré elle, j'ai très vite été entraîné dans la dynamique de la série, et tombé sous le charme de Katarina, la protagoniste... Comme un peu tous les personnages de la série finalement. Hamefura, c'est une petite bouffée d'air frais, dans la très large game des anime otome, et la série sait jouer des caractéristiques de son domaine. 

     

    2020 & l'année de la reprise

    HOSHIAI NO SORA - 8bit

    Un deuxième anime sportif dans ce bilan? Hoshiai no sora est une production originale, que j'avais commencé sans trop d'attentes, et qui finalement, m'a totalement séduit (au point que je me plaigne sur twitter du fait que personne n'en ait parlé). C'est une série sur le soft tennis... Ou pas tout à fait. J'ai été surprise par la portée dramatique du titre, et le soft tennis se présente davantage comme un exutoire pour ces personnages aux liens familiaux complexes. Finalement, la beauté du titre repose sur la famille artificielle crée entre ces membres du club de soft tennis, et du soutien que chacun témoigne aux autres. C'est une oeuvre absolument magnifique, et qui a malheureusement souffert, comme beaucoup d'anime, d'une réduction de moitié... Ce qui fait que l'anime, qui devait contenir 24 épisodes, n'en a finalement eu que 12. La fin peut donc paraître très abrupte, mais la beauté du titre reste.

     

     

    2020 & l'année de la reprise

    KUZU NO HONKAI - Lerche

    Lorsque "bonheur", objectif de vie, est simplement synonyme d'amour, il peut s'avérer difficile de savoir prendre du recul sur ses propres sentiments... et il faut être prêt à souffrir, car l'amour n'est pas qu'une douceur légèrement acidulée. Pour les personnages de Kuzu no Honkai, ou Scum's wish, s'accrocher à ces relations, qui peuvent s'avérer désastreuses, est la seule échappatoire, pour la simple et bonne raison que c'est tout ce qu'ils ont. Kuzu no Honkai, c'est une histoire de Yokoyari Mengo en 9 tomes, qui se présente comme une référence en matière d'amour triste entre adolescent, ayant pour protagoniste un couple de lycéens sortant ensemble "par procuration": Leur amour n'est pas réciproque. C'est brut, rien n'est caché, on observe tout au long de la série l'évolution de ces personnages aux sentiments refoulés, qui ne cessent de faire des erreurs, encore et encore, parce que l'amour est leur seule perspective de vie, c'est tout ce qu'ils ont. Alors on les observe continuer à évoluer, continuer leurs erreurs, poursuivre leurs prises de tête, dans le simple but de s'accrocher au mieux à ce qu'il leur reste. Mais finalement, chaque obstacle et chaque trouble les invite à évoluer et grandir. Rien n’est gratuit, leur souffrance leur sera bénéfique, à un moment ou à un autre,  pour trouver un réel sens à leur vie, et grandir en tant que jeune adulte. Finalement, la morale délivrée par la série illustre que l’amour est, certes une jolie chose, mais que si elle se présente comme votre seule perspective de bonheur, vous risquez d’en souffrir par moment car tout n’est pas joie. Alors parfois, même si vos attentes se brisent complètement, même si vous êtes assaillis par les problèmes, ces événements peuvent vous permettre de devenir de meilleures personnes. Les sentiments fusent, se développent, explosent, entraînent le lecteur dans cette douce mais douloureuse spirale où sont plongés nos protagonistes. Pour conclure, Kuzu no Honkai se distingue de ses pairs en matière de romance, en étant une belle histoire d’adolescence, où certes, les personnages souffrent, mais finissent par grandir en tant que futur adulte.

     

     ET 2021?

    2020 & l'année de la reprise

    L'année 2021 semble déjà très prometteuse en terme de sortie. J'espère que vous allez tous bien en cette fin d'année tumultueuse, et je tenais à vous adresser mes meilleurs voeux pour cette année 2021. Je ne veux pas faire des promesses en l'air, mais j'espère pouvoir être plus actif ici et vous présenter de nouveaux projets hauts en couleurs, en vous remerciant de toujours me suivre. 
    N'hésitez pas à me partager vos oeuvres cultes de 2020, je vous attend en commentaires!

     

    Et une merveilleuse année 2021 à tous. 


  • Commentaires

    1
    Kodorya
    Mercredi 30 Décembre 2020 à 20:34
    Kodorya

    J'étais résigné à reprendre mes devoirs quand j'ai vu qu'un nouvel article était disponible, je dois vite finir ce commentaire avant que la culpabilité ne me rattrape !

    Encore un chouette article, jolie bilan qui montre encore une fois que malgré (où grâce ?) à cette année chaotique, les gens on continué de s'émerveiller à travers diverses œuvres !

    Je ne peut me retenir de réitérer mon propos étant donné que tu nous poses la question, mais (sans rentrer dans le débat Armin/Erwin) Erwin Smith reste le personnage m'ayant fait le plus vibrer jusqu'à présent dans SnK, scènes épiques et pathétique incluses. Pour les curieux passant par là je vous recommande ce portrait sous forme de vidéo-analyse d'Erwin :

    https://www.youtube.com/watch?v=-2g2RfzBOEU&ab_channel=Kamal%26Kyta

    Ahhh ACNH... ça aurait pu être un bon motif pour rater son année si j'avais eu les moyens d'avoir une switch ! Je m'y serais perdu de longues heures je pense x)

    J'aime beaucoup venir lire tes articles, ce sont pour moi des piqûres de rappels qu'il y a des choses merveilleuses à découvrir quand j'aurais fini cette fichu prépa :p

    Merci à toi :)

      • Samedi 2 Janvier à 14:40

        C'est tellement rare un article de ma part que ça devrait être un motif d'excuse pour les devoirs. 

        Erwin est quand même un personnage exceptionnel, je regarderai la vidéo après mes partiels.

        Honnêtement, j'en avais pas trop les moyen et ça m'a mis un peu dans la merde tout le restant de l'année, mais j'ai rentabilisé avec le temps passé dessus xD...

        Encore bonne année <3

    2
    Mercredi 30 Décembre 2020 à 23:10
    Bright Open World

    Un bon bilan ! Tu as pu voir pas mal de choses =)

    Je n'ai pas regardé Kimetsu no Yaiba malgré les éloges que j'ai pu voir sur l'anime et le succès du film car je ne pense pas que ça m'intéressera (par son univers mais aussi par son côté très shônen de ce qu'on m'a dit - ce n'est pas forcément une critique mais j'ai tendance à me lasser de ce genre d'oeuvre, même si l'animation est top visiblement. En même temps venant d'ufotable ça ne m'étonne pas). Mais c'est cool que tu aies apprécié.

    A part ça, parmi les animes que tu as vu, j'ai seulement regardé Shingeki no Kyojin The Final Season (les 4 premiers épisodes sortis). Et même si la réalisation de Wit Studio me manque (j'adore ce qu'ils ont fait sur les 3 premières saisons) je trouve que MAPPA s'en sort plutôt bien visuellement et sur le découpage des épisodes (même si certains éléments du manga sont omis ou passent rapidement). A voir comment sera gérée la suite mais les épisodes suivants promettent d'envoyer du lourd vu que ce qui se passe dans le manga.

    J'ai aussi vu la saison 2 de Fruits Basket (mais pas tous les épisodes) alors que pour la saison 1 je m'étais arrêtée à l'épisode 10. Et même si certains épisodes sont sympas (et la réalisation soignée), j'ai dû mal à accrocher et j'ai déjà lu le manga donc ce n'est pas comme si j'attendais de découvrir la fin. Donc pas sûre que je regarde la dernière saison.

    Je prévois de regarder (un jour quand j'aurai un peu de temps) Hoshiai no Sora. On m'en a dit du bien même si l'anime aurait apparemment mérité / avait prévu d'être plus long.

    Parmi mes oeuvres préférées de l'année il y a eu : The Case Files of Jeweler Richard, Tsurune, Moriarty et le début de Shingeki no Kyojin The Final Season. Et dans mes autres visionnages que j'ai appréciés je mettrai Violet Evergarden : Eternité et la Poupée de Souvenirs Automatiques, Free! ~Road to the World~Yume et Man Tou Riji (sans doute l'un des animes les plus tristes que j'ai pu voir).

    Et côté mangas, mes meilleurs découvertes sont Become You (sorti en numérique chez Akata sous le titre Be Yourself), Kieta Hatsukoi, I Had That Same Dream Again, Doubt me!Mars Red, L'Oxalis et l'Or et Kimi ni wa Todokanai

    J'en parle plus en détail ici, si ça t'intéresse.

    Merci beaucoup ! Je t'adresse mes meilleurs voeux également ! En espérant que 2021 soit meilleure que 2020 pour nous tous ! =)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :